Broadcom oeuvre sur le chantier de la 4G LTE

4GMobilité
Orange 4G LTE

Vantée pour son empreinte et sa consommation énergétiques réduites en 28 nm, la puce radio BCM21892 est la première offensive de Broadcom sur le front de la 4G LTE.

Qualcomm n’est plus seul sur le dossier 4G LTE (Long Term Evolution). Broadcom lui emboîte le pas avec la puce BCM21892, dont la production de masse devrait débuter en 2014.

Des expérimentations sont en cours auprès des opérateurs et des constructeurs qui pourraient à terme intégrer dans leurs terminaux mobiles ce composant gravé en 28 nm.

En combinant, sur un même support, un système radio et un modem compatible avec l’ensemble des interfaces cellulaires définies au standard 3GPP (LTE à 150 Mbit/s, HSPA+, TD-SCDMA et EDGE/GSM), Broadcom franchit un palier d’intégration.

Il est question d’une empreinte réduite de 35% et d’une consommation énergétique abaissée de 25% en rapport aux puces 3G. Smartphones et tablettes devraient ainsi pouvoir s’affiner et gagner en autonomie.

Autre attribut revendiqué, le support de la VoLTE (Voice over LTE), technologie de commutation instantanée, sans coupure, des signaux voix et vidéo sur IP entre les ondes 4G LTE et 3G UMTS.

La bascule était déjà effective, mais elle requérait jusqu’alors, hormis chez Qualcomm, un circuit électronique dédié. Celui-ci n’a plus lieu d’être avec la BCM21892.

Coté opérateurs, le bénéfice est tout trouvé : faciliter la déportation des appels sur le réseau 4G et décharger les ondes 2G/3G, voire libérer certaines bandes de fréquences.

Pour l’utilisateur, c’est la garantie de communications voix en qualité HD. Selon Broadcom, la LTE est aussi moins énergivore que le WCDMA, de près de moitié.

Les travaux se sont également portés sur l’interopérabilité avec les puces Wi-Fi et Bluetooth du même fabricant, pour minimiser les interférences.

Le Mobile World Congress (du 25 au 28 février à Barcelone) sera le théâtre d’une première présentation officielle.

Il n’est pas exclu que Broadcom s’attache à cette occasion la confiance de grands noms de l’IT, comme Apple et Samsung, dont il constitue déjà l’un des principaux fournisseurs.

Intel, mais aussi Marvell ou encore Nvidia, sont attendus au tournant.

Les marchés ont positivement réagi à l’annonce de Broadcom, dont le titre boursier s’affichait en hausse de 1,26%, ce mardi soir en fermeture de séance à New York.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous la 4G ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur