Bropia, un ver véhiculé par MSN Messenger

Cloud

Le ver Bropia utilise la messagerie instantanée MSN Messenger pour se répandre et infecter les ordinateurs. Il en profite pour installer également une variante de Spybot.

Utilisateurs de MSN Messenger, restez sur vos gardes : un ver se propageant via la messagerie instantanée de Microsoft a été découvert le 19 janvier. Bropia.A – également surnommé IM-Worm.Win32.VB.a ou W32/Bropia.worm selon les éditeurs d’antivirus ? est capable de s’attaquer à toutes les versions de Windows (95, 98, 2000, Me, XP et même NT et Serveur 2003). Il est cependant, selon McAfee, très peu répandu pour le moment du fait de son mode de propagation un peu particulier.

Bropia attend en effet qu’un des contacts de MSN Messenger change de statut pour tenter de le contaminer en lui envoyant, via la fonction incluse dans la messagerie instantanée, un fichier infecté pouvant prendre différents noms (Drunk_lol.pif, Webcam_004.pif, sexy_bedroom.pif, naked_party.pif ou love_me.pif).

Une fois installé, Bropia tente de désactiver l’invite de commandes (CMD.exe), l’accès au gestionnaire des tâches ainsi que le clic droit de la souris. Dans certains cas, ce facétieux programme s’amusera même à modifier les paramètres de réglage du volume du système d’exploitation.

Un ver peut en cacher un autre

En soi, Bropia n’est donc pas extrêmement malveillant. Le hic est qu’il installe dans la foulée une variante d’un autre ver déjà connu, Spybot (alias Rbot ou Gaobot), beaucoup plus nuisible. Activé automatiquement à chaque démarrage du système, celui-ci peut en effet être utilisé pour différentes activités douteuses : prise de contrôle à distance de l’ordinateur, collecte d’informations sur le système, espionnage des frappes au clavier ou encore envoi massif de spams à partir de la machine infectée.

Pour éviter ce genre de désagréments, la solution est simple : il suffit de ne pas ouvrir les éventuels fichiers envoyés, sans notification préalable, par un de vos contacts MSN Messenger. En cas d’infection, les éditeurs d’antivirus disposent déjà des outils aptes à vous débarrasser de ces agaçantes bestioles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur