Brosse à cheveux connectée: L’Oréal recommande un brushing techno Withings

EntrepriseMarketingMobilitéStart-up
kerastase-hair-coach-withings-brosse-cheveux-connectes

CES 2017 : Propriété du groupe L’Oréal, le Kérastase Hair Coach Powered by Withings est une brosse à cheveux bardée de capteurs associée à une app mobile.

Dans la série des objets utilisés au quotidien et désormais connectés, voici…la brosse à cheveux. A travers sa marque capillaire Kérastase, L’Oréal s’est appuyé sur son incubateur interne (Research and Innovation) et Withings (propriété de Nokia Technologies) pour présenter cette innovation primée au CES 2017.

Il s’agit d’une brosse bardée de capteurs associée à une application mobile qui permet de fournir un diagnostic sur la qualité de votre chevelure et qui préconise une série de produits de soin capillaire.

Elle intègre une connectivité Bluetooth et Wi-Fi. Withings s’est chargé d’intégrer des capteurs (accéléromètre, gyroscope…) dans l’accessoire de coiffure pour recueillir les données qui permettent à des algorithmes de L’Oreal d’évaluer la qualité de vos cheveux et le traitement que vous leur réservez.

Ainsi, le Kérastase Hair Coach Powered by Withings est en mesure de détecter un brossage dur susceptible d’abîmer le cheveu et d’endommager le cuir chevelu. Le dispositif est censé fonctionner si les cheveux sont secs ou mouillés. Et la brosse connectée supporte les éclaboussures d’eau (sans être water proof).

L’application mobile prend aussi en compte des éléments extérieurs comme la météo (température, exposition UV, force du vent…) qui peut influer sur la qualité capillaire. Pour remédier à ces cheveux maltraités, le recours à des produits Kérastase est préconisé.

Avec ce nouveau produit connecté, L’Oréal cherche à séduire en priorité une cible féminine mais aussi les coiffeurs professionnels.

Selon Reuters (via le site Sciences et Avenir), la brosse sera commercialisée à la mi-2017 à un prix en dessous de 200 euros, dans les salons de coiffure Kérastase, sur les sites Internet de la marque ainsi que sur celui de Withings.

Pour la start-up créée par Cédric Hutchings et Eric Carreel en 2009 qui a intégré Nokia Technologies l’an passé, cette innovation co-brandée avec L’Oréal permet d’étendre sa gamme de produits connectés pour la vie au quotidien.

Son catalogue est déjà composé de montres, de balances, de thermomètres et de tensiomètres de nouvelle génération. 

Lors de la précédente édition du CES, L’Oreal avait présenté un patch électronique anti-UV (de la marque La Roche Posay).

La force de frappe de L’Oréal dans l’innovation

Le groupe d’origine française, leader mondial dans les produits cosmétiques, étoffe son dispositif R&D en interne (laboratoires de recherche, incubateur technologique de San Francisco…).

L’effectif global en charge de l’innovation s’élève à 3870 personnes dans le monde.

Des relations avec des incubateurs tiers sont esquissés et cela a commencé avec Founders Factory (installé au Royaume-Uni).

Le groupe a aussi consenti un “investissement stratégique” dans Partech International Venture VII, du nom d’un véhicule de financement de start-up géré par Partech Ventures.

Avec Makeup Genius (“la toute première application de maquillage virtuel”) lancée à la mi-2014, L’Oréal revendique 20 millions de téléchargements.

Le volet digital est considéré comme une priorité pour L’Oréal. Ne serait-ce qu’en termes de canal de vente : le groupe réalisé 5,1% de son chiffre d’affaires (soit 1,3 milliard d’euros) par le commerce électronique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur