Bruxelles menace Microsoft d’interdire la commercialisation de Vista

Cloud

La Commission européenne reste vigilant concernant la possible intégration de fonctions de recherche et de sécurité dans le futur OS.

Des concurrents inquiets

Des concurrents inquiets

Le Wall Street Journal affirme également que l’éditeur Symantec se serait inquiété auprès des autorités de régulation européennes de l’éventuelle implémentation d’un logiciel antivirus dans Vista. Le spécialiste de la sécurité n’aurait cependant pas formulé de plainte officielle à l’encontre de Microsoft.

“Nous ne sommes associés à aucune initiative visant à adresser à la Commission européenne une plainte contre Microsoft”, a déclaré la société. “Symantec a répondu aux demandes d’informations de la Commission. Nous lui avons fourni les informations nécessaires pour comprendre la complexité de l’industrie de la sécurité et le rôle que nous y tenons. Dans cette affaire, le rôle de Symantec se limite à répondre aux investigations de la Commission européenne.”

Pas d’antivirus intégré dans Vista, selon Microsoft

De son côté, Microsoft affirme qu’il n’ajoutera pas de logiciel antivirus dans Vista mais seulement un outil de désinstallation des logiciels espions baptisé Windows Defender. Le géant des logiciels est toujours en litige judiciaire avec l’UE au sujet de Windows XP, un procès dont les prochaines auditions devraient avoir lieu les 30 et 31 mars prochains.

L’UE, qui doit décider si Microsoft s’est effectivement plié aux injonctions antitrust de mars 2004, pourrait dans le cas contraire lui infliger une nouvelle amende. Les auditions de l’appel du premier jugement se dérouleront en avril à la cour européenne du Luxembourg.

(Traduction d’un article de VNUnet.com en date du 29 mars 2006)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur