Bruxelles poursuit sa croisade pour réduire les coûts des appels sur mobile

Mobilité

La Commission européenne poursuit son travail sur le roaming et ses prix. Dès samedi, les tarifs de communication mobile entre pays baisse.

Dès demain, le plafond des prix des communications en “itinérance” (roaming), c’est-à-dire d’un pays à l’autre de l’Union européenne avec son téléphone portable, vont baisser sensiblement. L’eurotarif introduit par l’UE en 2007 passe de 0,49 à 0,46 euro (hors TVA) maximum pour une minute de communication et à 0,43 euro pour effectuer un appel. Pour recevoir un appel dans un autre pays de l’UE, il en coûtera 0,22 euro au lieu de 0,24 précédemment

Une première bataille remportée par la Commission européenne qui examine en ce moment le règlement de l’UE sur l’itinérance. Elle doit émettre des propositions avant la fin de l’année pour étendre la validité de celui-ci au-delà de 2010, sa date d’expiration.

La Commission dénonce la concurrence trop limitée entre les opérateurs de téléphonie mobile. Les tarifs élevés ne sont qu’un symptôme de ce mal européen. Entré en vigueur en 2007, le règlement montre déjà des résultats.

Liberté d’expression sans crainte d’une facturation excessive

Selon Viviane Reding, membre de la Commission européenne chargée des Médias et de la Société de l’information, il “a été instauré pour permettre aux Européens d’exercer leur liberté d’expression avec leur téléphone mobile sans crainte d’une facturation excessive lorsqu’ils se déplacent dans le marché unique”.

“Cela a eu pour résultat que, dans toute l’Europe, plus de 400 millions de consommateurs ont bénéficié d’économies significatives d’environ 60 % en passant ou en recevant des appels au cours de leurs voyages d’agrément ou d’affaires”, poursuit la commissaire européenne.

Les prochaines discussions entre la Commission et les opérateurs de téléphonie mobile porteront sur le prix des SMS et celui du transfert des données.

Des abonnés italiens ou slovaques peuvent par exemple avoir une “drôle” de surprise en recevant leur facture. Le prix du Mo, lorsqu’ils surfent sur le réseau d’un groupe différent que celui de leur opérateur d’origine, peut atteindre les 12 euros ! La moyenne étant de 5,40 euros.

Pour les SMS, les autorités nationales de régulation qui ont enquêté sur les tarifs recommandent d’ajouter au règlement sur l’itinérance un plafond de prix compris entre 0,11 et 0,15 euro.

Elles ont aussi relevé des chiffres indiquant que les consommateurs payent actuellement 24% de plus que le temps de communication réellement utilisé lors d’un appel. Le taux descend à 19% quand ils reçoivent un coup de fil. La Commission européenne indique qu’elle prendra des décisions relatives à tous ces sujets dans les prochaines semaines.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur