Bryce 5 optimisé pour Mac OS X

Mobilité

Pas toujours audacieux par le passé, Corel réussit à se donner une nouvelle image sur le marché Mac en définissant une politique de portage systématique de ses logiciels de création sur Mac OS X. Premier de la liste : Bryce 5, le logiciel de création de paysages en 3D.

Le logiciel Bryce retrouve une cinquième jeunesse avec son portage sur Mac OS X. Bryce est un logiciel étonnant pour créer et animer des paysages en 3D. Une des grandes innovations de cette version est la possibilité de répartir le travail de rendu des images sur plusieurs ordinateurs connectés en réseau, cette particularité permettant évidemment de réduire le temps nécessaire à la création. Mais Corel a également voulu simplifier et améliorer certaines fonctions. On peut maintenant configurer chaque arbre de son paysage et ajuster avec précision les sources de lumière. Pour créer des formes organiques, Corel a implémenté les metaballs, qui permettent de créer diverses formes à partir de polygones de base. Le rendu a subi quelques modifications pour le rendre plus réaliste. Si on souhaite mettre sur le Web sa dernière création, Bryce 5 génère un document QuickTime VR. Même si Bryce 5 fonctionne avec 128 Mo de mémoire vive sous Mac OS X, prévoyez-en au moins le double et un bon G4 avec une carte nVidia pour l’affichage. Le logiciel est disponible au prix de 3 000 francs (457 euros).

Editeur arrivé tardivement sur Mac, Corel a décidé de dynamiser son offre pour nos machines en investissant sur Mac OS X. Cette volonté avait été dévoilée pendant la MacWorld Expo de New York en juillet dernier avec la gamme Procreate (voir édition du 25 juillet 2001). Elle se compose de Painter 7, KPT et KnockOut. Dès le départ, Corel a décidé de porter ses trois logiciels sous Mac OS X. Aujourd’hui, l’éditeur rend disponible Painter 7. Cette version propose notamment une refonte complète des outils d’effets d’eau. On peut ainsi affiner l’application d’une texture “eau” sur une image en y intégrant les paramètres de l’humidité, du vent ou de l’évaporation. Painter 7 se propose également de simplifier l’utilisation des lignes de fuite à l’aide de deux grilles de perspective. Enfin, Corel introduit le concept du Natural Media. L’objectif est d’offrir aux utilisateurs les outils de création les plus réalistes possible avec une utilisation “naturelle”. La version française de Painter 7 sera disponible en octobre prochain.

Des produits “carbonisés”

C’est vrai, Corel a réussi à damer le pion à la concurrence qui en est toujours à peaufiner le portage de ses applications sur Mac OS X. Seulement, si on peut saluer l’effort de l’éditeur, on reste une fois de plus sur sa faim car les produits sont seulement “carbonisés” (voir édition du 26 janvier 2000). Même si Carbon assure un bon fonctionnement sous Mac OS X, rien ne vaut une application native Cocoa afin d’utiliser toutes les fonctions du système, ce que Carbon ne sait pas faire. Actuellement, les vrais concurrents de Corel ne sont pas les Adobe et Macromedia, mais des outils tels que Gimp et surtout TIFFany.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur