Bull dope ses serveurs Unix 64 bits

Cloud

Bull “gonfle” ses serveurs Unix haut de gamme et ouvre ses services techniques internes à ses clients.

Bull fait monter en puissance ses serveurs RL470, fortement concurrencés par le 6500 de Sun et les modèles V-class d’Hewlett-Packard. Principale amélioration, le nouveau modèle adopte le PowerPC à 250 MHz d’IBM. Selon le constructeur, le simple changement de puce double les performances de la machine pour un prix seulement 30% supérieur. Dans la même logique, le serveur sera encore “gonflé” en début d’année prochaine avec l’arrivée du Power Pc à 540 MHz.

Par ailleurs, le constructeur français imite HP et Digital en offrant à ses clients un service d’assistance relayé par les experts de son centre technique basé à Grenoble. Une centaine d’ingénieurs fourniront une aide technique de haut niveau aux utilisateurs qui auront souscrit une “formule complète” que Bull devrait commercialiser très bientôt.

Bull, qui utilise l’Unix AIX d’IBM avec qui elle partage le développement mais reste en concurrence pour les ventes, a aussi annoncé que toute sa gamme de serveurs Escala adopterait bientôt une architecture 64 bits. Jusqu’à présent, seul le RL470 est disponible en 64 bits. Pour Michael Acheson, directeur du marketing pour la division Unix de Bull, “cela donnera un an aux utilisateurs qui souhaitent passer à une architecture 64 bits avant l’an 2000. La migration qui nécessite une recompilation des applications pourra alors se faire en conjonction avec une mise en conformité des logiciels pour le passage à l’an 2000”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur