Bull renoue avec les bénéfices

Cloud

Pour une fois, Bull annonce de bonnes nouvelles : le groupe redevient bénéficiaire et le plan de sauvetage de l’Etat aurait l’agrément de Bruxelles.

L’horizon s’éclaircit pour le groupe informatique français Bull, qui renoue avec les bénéfices en 2003 et pense obtenir l’aval de Bruxelles pour l’aide à la restructuration de 517 millions d’euros de l’Etat français. Bull a en effet dégagé en 2003 un bénéfice net, part du groupe, de 4,1 millions d’euros en 2003, alors qu’il affichait en 2002 une perte de 548 millions d’euros. Son chiffre d’affaires a cependant reculé d’environ 16 % à 1,26 milliard d’euros en 2003, contre 1,5 milliard d’euros en 2002. D’autre part, le probable feu vert de Bruxelles au plan de sauvetage de l’Etat va permettre de sortir le groupe français de l’ornière financière dans laquelle il se trouve. Rappelons qu’il y a deux ans, l’Etat avait déjà dû voler au secours de Bull en lui octroyant un prêt de 450 millions d’euros (voir édition du 13 novembre 2002). Bruxelles avait accepté le prêt à la condition qu’il soit remboursé avant le 17 juin 2003. Or Bull n’a pas été en mesure d’honorer cette échéance. Début mars, l’Etat français a trouvé une solution permettant d’éviter le dépôt de bilan (voir édition du 5 mars 2004).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur