Bull s’offre Sirus, un éditeur centré sur le secteur social

Cloud

La SSII hexagonale vient de mettre la main sur un progiciel destiné aux acteurs de l’action sociale.

Près d’un mois après le rachat de CBS Consulting, une société de services opérant en Belgique et au Luxembourg, Bull poursuit ses emplettes et s’offre Sirus, un éditeur français à l’origine d’un progiciel dédié au secteur social. Le groupe français – déjà bien implanté dans la santé, le secteur public, la finance et les télécoms -, affiche ainsi l’ambition de consolider son implantation dans le secteur public, et plus particulièrement dans les collectivités locales.

Créée en 1999, la société Sirus est basée à Marseille, où elle emploie une quinzaine de salariés. Son chiffre d’affaires atteint environ 1,4 million d’euros sur son exercice 2006.

Spécialisée dans les systèmes d’information de l’action sociale, elle édite l’application web Genesis (à ne pas confondre avec l’éditeur français Genesys). Disponible en deux versions – Genesis et Extranet Genesis -, cette solution est censée apporter aux collectivités une vision globale et une gestion de dossier unique de chacun des bénéficiaires.

Dans son communiqué, Bull précise, pour finir, que Genesis “s’intègre à Libre Cité”, sa plate-forme d’e-administration. Reste qu’à l’heure où d’autres grandes sociétés de services spécialisées dans les infrastructures, comme Ares, font une cure d’amaigrissement, cette dernière opération ne semble pas avoir rassuré les milieux financiers. Dans son édition du 9 juillet, le quotidien Les Echos signale en effet que le titre Bull “a chuté” hier de 4,17%, à 2,07 euros, suite à l’annonce du rachat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur