Bureau portable : U3 veut capter le marché des clés USB intelligentes

Cloud
Information - news

Dotées d’un environnement d’exploitation indépendant du PC, les clés U3
séduisent constructeurs et développeurs.

La société U3 a profité du salon berlinois dédié à l’électronique grand public IFA 2006 pour présenter deux nouveaux partenariats avec des constructeurs de clé USB et pas des moindres : Toshiba et EMTEC.

Toshiba a d’ailleurs annoncé, fin août, le lancement d’une clé USB TransMemory de 16 Go. Le produit sera dans un premier temps commercialisé en ligne exclusivement pour le marché japonais en décembre 2006 avant de s’étendre à l’Europe et les Etats-Unis au printemps 2007. Les tarifs n’ont pas encore été précisés. La gamme TransMemory de 512 Mo, 1 et 2 Go, intégrera naturellement la technologie U3.

Rappelons que U3 propose une plate-forme éponyme qui transforme une clé USB en un véritable environnement de travail numérique amovible en permettant à la fois l’exécution d’applications embarquées et le stockage des données générées sur la mémoire de poche à partir de n’importe quel ordinateur équipé d’une interface USB sous Windows XP ou 2000 (voir édition du 6 septembre 2005).

La solution d’U3 se distingue notamment des applications portables par son indépendance vis-à-vis du système (l’environnement U3 se lance automatiquement à la connexion de la clé et ne requiert pas l’usage du disque dur) et l’absence de traces d’utilisation (navigation, données générées, historique de connexion, etc.) sur le PC hôte, y compris quand la clé est retirée “sauvagement”.

En ajoutant Toshiba et EMTEC à sa liste de licenciés, U3 compte aujourd’hui 19 marques dont Sandisk, Intuix, Kingston, Memorex, Office Depot, Verbatim ou encore Lenovo pour ne citer que les acteurs les plus populaires en Europe. A l’exception du modèle Crossfire dédié à la Xbox 360, Sandisk prévoit d’ailleurs d’intégrer la plate-forme U3 à l’ensemble de ses clés USB.

Une trentaine d’applications disponibles sous U3

Aussi ingénieuse soit-elle, la technologie U3 n’a d’intérêt que par les applications qu’elle propose. Navigateurs (Firefox, Maxthon), messagerie (Thunderbird, PocoMail…), bureautique (OpenOffice, ThinkFree Office, EditPad…), sécurité (McAfee VirusScan), télécommunication IP (Skype, NetZero Voice), utilitaires (EssentialPIM, DmailerSync, eWallet), jeux, etc., U3 dispose aujourd’hui d’une trentaine d’applications, payantes ou gratuites, qui couvre une vaste gamme d’outils de production. Certaines se révèlent même très innovantes comme FreeDomBox, une application dédiées aux malvoyants qui propose une interface vocale dynamique couplée à l’usage de la souris ou encore Pass2Go qui gère login, mot de passe et marques page de manière dynamique et sécurisée.

L’offre est d’ailleurs amenée à s’enrichir rapidement puisque U3 ouvre sa plate-forme aux développeurs en leur fournissant, gracieusement, une gamme d’outils dédiés. Notamment le récent Package Prototyper qui permet, en quelques clics de souris, de rendre compatible U3 une application tirée du disque dur. Ce qui n’en fera pas automatiquement une application reconnue par U3 pour autant. Par souci de qualité, celles-ci doivent en effet répondre aux critères exigés par l’entreprise et soumis à un organisme certificateur indépendant. U3 annonce aujourd’hui plus de 6 000 développeurs inscrits.

70% des clés USB estampillées U3 d’ici 2008

Créée en 2004 par Sandisk et Msystem (puis racheté à 100% en juillet dernier par Sandisk), U3 appuie son modèle économique sur la distribution de ses licences technologiques aux constructeurs. Ainsi que sur la vente des applications à travers Software C entral, sa plate-forme de commercialisation en ligne. Si Claudio Sennhauser, directeur du développement, n’est pas en mesure de nous indiquer la répartition de revenus entre les deux activités, il promet que “la vente d’application va devenir significative à l’avenir.”

Le potentiel et énorme. Sur les 150 millions de clés USB qui seront distribuées en 2008, l’analyste Gartner prévoit que 70 % seront estampillées U3. Et le business attise la convoitise. En janvier 2006, la société Ceedo Technologies annonçait de son côté le lancement de Ceedo Personal, une plate-forme similaire à celle de U3. A la différence qu’elle s’installe sous forme d’une application sur n’importe quel type de clé USB. Une technologie que Lexar Media a introduit en juillet dernier sur ses clés JumpDrive Lightning et commercialisée sous la marque PowerToGo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur