Business Objects acquiert Crystal Decisions

Cloud

Business Objects poursuit sa conquête du décisionnel. Après Acta, il rachète Crystal Decisions et devient numéro 1 de ce domaine applicatif.

En rachetant pour 820 millions de dollars l’américain Crystal Decisions, Business Objects devient le numéro 1 mondial de l’informatique décisionnelle. A l’instar du marché des PGI, mais plus rapidement que ce dernier, le secteur du décisionnel poursuit un mouvement de concentration entamé il y a quelque temps avec, déjà, le rachat l’été dernier par Business Objects d’Acta, qui oeuvre dans les outils d’extraction de données ou ETL. Les acteurs du décisionnel cherchent en effet à constituer une plate-forme complète regroupant en un tout intégré les outils d’ETL, les outils d’administration des silos de données extraites (datawarehouses, datamarts…) et enfin les outils de restitution et d’analyse des données extraites (voir édition du 13 décembre 2002). Ce sont ces derniers qui sont désignés par le terme de business intelligence, domaine dont viennent Business Objects ainsi que Crystal Decision.

Aux dires des responsables de Business Objects, les produits de l’un et de l’autre éditeur sont complémentaires, Crystal étant plus proche du reporting de masse que de la business intelligence au sens strict. Reste toutefois pour Business Objects à intégrer techniquement l’offre de sa proie à la sienne en une gamme cohérente. Business Objects a par ailleurs déclaré s’attendre à une hausse de ses ventes et de son bénéfice par action au deuxième trimestre par rapport au premier. Le chiffre d’affaires est attendu entre 127 et 129 millions d’euros, alors que les analystes tablent sur environ 124 millions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur