Business Objects poursuit l’intégration de Crystal

Cloud

Un an après avoir acquis Crystal Decisions, Business Objects poursuit l’intégration technique des deux gammes de produits, qui devrait être finalisée d’ici 2005.

Le spécialiste de la business intelligence Business Objects annonce le lancement d’une nouvelle version de son logiciel, dont la caractéristique est d’intégrer plus finement les produits provenant de l’acquisition il y a un an de Crystal Decisions (voir édition du 22 juillet 2004). La nouvelle version 6.5 est disponible sous Windows et Solaris, l’Unix de Sun Microsystems. Elle sera proposée d’ici la fin de l’année pour les Unix de HP et d’IBM et, l’an prochain, l’ensemble de la gamme devrait être disponible sous Linux. Comme on l’a dit, l’enjeu de la version 6.5 est de proposer une interface unifiée pour les gammes des deux éditeurs. Business Objects annonce en outre des nouveautés au niveau des fonctionnalités d’interrogation et d’analyse ainsi que l’amélioration des performances et de l’évolutivité des logiciels.

Montée en puissance de Microsoft

Le processus d’intégration des deux gammes n’est cependant pas achevé. Il reste à intégrer les systèmes sous-jacents, ce qui devrait être fait d’ici 2005. De sorte qu’à terme, il n’y aura plus qu’un seul entrepôt de données et une seule couche sémantique. Lors de l’annonce du rachat de Crystal Decision, les spécialistes avaient en effet souligné que l’intégration technique des produits des deux éditeurs constituait un véritable défi, même si, sur le papier, cette opération avait tout pour plaire, Business Objects étant spécialiste des outils de requête et d’analyse alors que Crystal Decisions est connu pour ses logiciels de reporting de masse. Elle participe du mouvement de concentration qui a marqué le secteur du décisionnel il y a un an et qui a souvent été interprété comme une conséquence de la montée en puissance de Microsoft dans ce domaine (voir édition du 28 janvier 2004).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur