Business Objects poursuit son développement

Mobilité

L’éditeur d’applications d’aide à la décision Business Objects vient de racheter, pour 6 millions de dollars, l’éditeur de logiciels anglais Blue Edge. Par ailleurs, Business Objects – qui souhaite poursuivre son virage Internet – vient de rejoindre le projet d’annuaire sur le Web UDDI, afin de se positionner sur le secteur des services Web.

Business Objects, le spécialiste français de la fourniture de solutions de Business Intelligence, a annoncé l’acquisition de Blue Edge Software, un éditeur de logiciels privé basé en Angleterre. L’opération porte sur 6 millions de dollars payés en numéraire. L’éditeur travaillait déjà pour Business Object. Blue Edge développait et commercialisait en effet des applications basées sur des solutions de Business Objects et spécialisées dans l’accès à l’information sur Internet.

La Business Intelligence intègre les fonctions d’accès, d’analyse et de partage de l’information à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise, notamment avec les clients, les fournisseurs et les partenaires. Elle permet aux entreprises d’améliorer leur efficacité opérationnelle, de construire des relations profitables avec leurs clients et de développer des offres de produits différenciées.

L’acquisition permet dès lors à Business Objects d’étendre l’accès à la Business Intelligence à un plus grand nombre d’utilisateurs dans l’entreprise. Business Objects englobera les produits et la technologie Blue Edge dans ses solutions de Business Intelligence présentes et à venir. De plus, Business Objects intégrera les ingénieurs de Blue Edge à son équipe de recherche et développement. “L’acquisition de Blue Edge Software est une étape importante dans notre ambition de démocratiser l’information au sein des entreprises pour tous les collaborateurs”, explique Bernard Liautaud, PDG de Business Objects.

Business Objects adopte UDDI

Par ailleurs, Business Objects, qui s’est orienté vers Internet dès 1997 en proposant notamment des extranets décisionnels, entend construire des services Web de Business Intelligence. Pour cela, l’éditeur vient de rejoindre le projet UDDI (Universal Description Discovery and Integration). UDDI regroupe les acteurs majeurs de l’industrie en vue de créer un environnement ouvert et indépendant, permettant de décrire des services, de découvrir des opportunités commerciales et d’interconnecter des entreprises via Internet. Le protocole UDDI est la brique de base qui permettra aux entreprises de trouver rapidement et facilement d’autres entreprises et de mener avec elles des transactions en utilisant leurs applications favorites. Plus de 220 sociétés ont rejoint la communauté UDDI.

“A ce jour, la préoccupation majeure en matière de services Web a été d’intégrer des composants opérationnels ou transactionnels. Pour compléter leur infrastructure e-business, les entreprises doivent aller au-delà de l’intégration opérationnelle et créer un cadre standard qui permette d’intégrer des composants de Business Intelligence, explique Crispin Read, vice-président chargé du marketing produits chez Business Objects. A cette fin, Business Objects s’est associé au projet UDDI pour construire une offre de services Web de Business Intelligence devant permettre aux entreprises de collaborer plus efficacement sur l’ensemble de la chaîne de valeur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur