Buuyers.com lève 210 000 euros pour sa plate-forme de ‘jobbing’

EntrepriseStart-up
buuyers-levee-fonds

La start-up française Buuyers.com, qui opère une place de marché sociale destinée à faciliter l’échange de services et de compétences entre particuliers et professionnels, a levé 210 000 euros.

A l’issue d’une campagne menée sur la plate-forme de financement participatif Anaxago (dédiée aux start-up) et avec le concours de plusieurs fonds d’amorçage publics, Buuyers.com a levé 210 000 euros.

Fondée par Jean-Christophe Bonicard (actuel directeur général), Amine Turki (CTO) et Claude Ratier (présidente et DAF), la société surfe sur la vague du ‘jobbing’ : elle se pose comme un tiers de confiance facilitant la prise de contact entre particuliers et professionnels pour échanger services et compétences.

La plate-forme développée à cet effet depuis 2011 a été lancée en juin 2012 sous le nom de LifeUp. Présentée comme une place de marché de type réseau social où offre et demande évoluent en temps réel, elle a d’abord concerné les particuliers cherchant d’autres personnes pour effectuer certaines tâches allant de l’entretien automobile à la maintenance informatique. Le concept s’est progressivement étendu aux professionnels en quête de ‘freelancers’ dans la création de sites Web, le montage vidéo…

Rebaptisé Buuyers à l’occasion d’une mise à jour majeure intervenue au printemps dernier, le système s’appuie sur une carte interactive et un moteur de recherche propriétaire. Les vendeurs disposent tous d’un profil validé – par une carte d’identité pour les particuliers ; par des documents officiels pour les professionnels – et d’un portfolio de notations éventuellement associées à des recommandations.

Le paiement des services peut s’effectuer directement sur le site, via un module dédié. Dans ce cas, les fonds des acheteurs sont placés sur un compte séquestre jusqu’à la confirmation de l’exécution de la commande. Si un litige est constaté, les équipes de Buuyers.com interviennent via le forum, la FAQ, un chat en ligne, une hotline ou encore par e-mail. Elles disposent aussi d’un outil dédié en back-office.

Les utilisateurs ‘certifiés’ (qui ont envoyé et/ou reçu au moins 1000 euros depuis leur inscription et fourni plusieurs pièces justificatives) peuvent prétendre à une garantie sur leurs transactions, à hauteur de 1500 euros TTC. Il leur est aussi possible de définir des alertes personnalisées (mail, SMS) pour être avertis des demandes correspondant à leurs offres.

Buuyers.com, dont le modèle économique repose sur les commissions générées lors des achats de services, liste une sélection d’annonces sur sa page Facebook : récemment, une entreprise a sollicité un spécialiste du référencement de sites Internet ; une autre recherchait une maquilleuse pour couvrir un événement ponctuel ; des particuliers ont monnayé leurs talents en travaux de rénovation ou encore en cuisine à domicile.

“Ce que nous faisons a pour vocation ultime de construire une réelle place de marché de compétences, services et expériences au sein de votre ville”, résume Jean-Christophe Bonicard. Et d’évoquer, à l’horizon 2015, un éventuel développement à l’international.

* SAS immatriculée au RCS de Paris sous le n° 792 584 872 et dont le siège social est situé 91, rue du Faubourg Saint-Honoré (Paris 8e), Buuyers.com a été finaliste du Grand Prix Médicis en 2012, nominé aux WebAwards 2013 et classé dans les 100 meilleures start-up de France par le magazine Challenges.

buuyers-jobbing

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous le crowdfunding ?

Crédit photo : Mopic – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur