Buzz sur Carlabrunisarkozy.org : Carla Bruni contre-attaque et défend sa fondation

L’ex-Première Dame, au coeur d’une polémique concernant le coût de son site personnel, menace de porter plainte contre ceux qui mentionnent sa fondation.

carla bruni sarkozy

Carla Bruni-Sarkozy, ex-Première Dame prise au coeur d’une polémique concernant le coût de son site Internet personnel, menace de porter plainte contre ceux qui mentionnent sa fondation.

Les « bad buzz » les plus tenaces ont une fâcheuse tendance à amplifier et à déformer l’information initiale…

Dernière démonstration en date : une nuée de tweets scandalisés et la publication de plusieurs articles sur le coût exorbitant du site Web de Carla Bruni-Sarkozy, quand Nicolas Sarkozy était l’hôte de l’Elysée.

En réponse à cette polémique, Carla Bruni-Sarkozy a menacé de porter plainte pour défendre son « honneur » contre ce qu’elle qualifie de « fausses informations ».

Au total, le site Carlabrunisarkozy.org (qui pointe actuellement vers les activités de la Fondation) a coûté à l’Etat 410 000 euros, apprenait-on au détour d’un rapport de la Cour des Comptes rendu public le 15 juillet.

Un prix jugé très excessif, notamment par des professionnels du Web.

Ainsi, le confondateur du site Reflets.info Olivier Laurelli, alias Bluetouff sur les réseaux, a-t-il publié sur son blog un billet techniquement détaillé visant à démontrer qu’un tel site ne saurait être facturé à ce tarif.

Vitrine Web de celle qui était alors la Première Dame, celui-ci repose en effet sur un simple CMS WordPress, par ailleurs très mal administré et peu mis à jour.

Or son budget de fonctionnement mensuel de 25 714 euros était alloué à deux prestataires chargés de son fonctionnement par la Présidence de la République.

Le site aurait ainsi coûté 330 000 euros en 2011, et 80 000 euros en 2012.

Pour sa part, et après un examen minutieux du site, Olivier Laurelli estime que ce dernier aurait normalement dû être facturé environ 7000 euros par mois.

Et comme si ce seul fait n’était pas assez scandaleux, certains commentateurs ont alors voulu faire gonfler l’affaire.

Le Nouvel Obs, notamment, a cru pouvoir affirmer que le fonctionnement du site avait coûté 60 000 euros par mois à l’Etat. En réalité, ce chiffre correspond au total des rémunérations versées aux huit collaborateurs de la Première Dame, dont seulement deux travaillaient sur le site.

Mais c’est sur un autre terrain que Carla Bruni-Sarkozy a tenu à réagir par le biais d’un communiqué de son avocat : si le site est aujourd’hui entièrement consacré à la Fondation créée par l’ex Première Dame, ce n’était pas le cas entre janvier 2011 et mai 2012.

Or c’est en se penchant sur la version actuelle qu’Olivier Laurelli en serait venu à la conclusion d’une inexplicable surfacturation.

« À l’époque de la présidence de Nicolas Sarkozy, l’adresse Web carlabrunisarkozy.org renvoyait en effet vers trois entités: la Fondation de Carla Bruni-Sarkozy, les informations autour de ses actions de première dame et son engagement humanitaire contre le sida », précise Le Figaro.

Mais la machine semble déjà s’être emballée : une pétition lancée par un développeur réclamant que Carla Bruni fasse un don de 410 000 euros à des œuvres caritatives a déjà recueilli plus de 80 000 signatures.

L’épouse de l’ancien président a donc voulu « clarifier » les choses, en rappelant que le site à 410 000 euros avait « cessé d’exister en mai 2012″ et que sa fondation n’a jamais touché le « moindre centime » de la Présidence.

————–

Quiz : Connaissez-vous vraiment les CMS open source ?

———–

Derniers commentaires



One reply to Buzz sur Carlabrunisarkozy.org : Carla Bruni contre-attaque et défend sa fondation
  • Le 2 août 2013 à 0:19 par Edwin

    Attention, les chiffres avancés dans cet article n’ont aucun fondement.

    A aucun moment il n’est avancé qu’un tel site couterait 7000 euros / mois (mais beaucoup moins), ni que 8 personnes étaient affectés uniquement au maintien du site, ce qui est absurde.

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

07:22:28