C. Manara : “Le cas Wat.tv attire l’attention sur la période de rédemption”

Cloud

Cet expert des noms de domaine revient sur les raisons de l’indisponibilité du portail vidéo du groupe TF1 au cours d’une partie du week-end de Pâques.

Que s’est-il passé avec Wat.tv ? Selon TheInquirer.fr, la plate-forme de partage vidéos du groupe TF1 a été indisponible une partie du week-end prolongé de Pâques. 

Samedi 11 avril en fin de journée, les premiers messages surgissent sur Twitter et indiquent que le portail n’est plus accessible. En lieu et place du site, c’est une “page parking” (site Web n’hébergeant que des liens sponsorisés) que peuvent voir les internautes.

Pourtant, toujours selon des témoignages d’internautes envoyés sur Twitter, dans certains pays, l’accès à Wat.tv sera encore possible jusqu’au dimanche 12 avril en soirée.

Pour faire taire les rumeurs naissantes (piratage, buzz volontaire…), le groupe TF1 indique dans un communiqué de presse daté du lundi 13 avril (et relayé par TheInquirer.fr) qu’il s’agissait d’un “grave incident, totalement indépendant de WAT et de TF1”.

Cette perturbation “résulte de la procédure de renouvellement de son nom de domaine (procédure particulière pour les sites “premium” .tv des îles Tuvalu), pour lequel toutes les démarches avaient été entreprises conformément aux règles usuelles.”

Depuis lundi en fin de journée, l’accès au site est revenu progressivement à la normale, le temps que la phase dite de propagation des DNS se termine. Contacté, le registrar Indom, qui gère plusieurs noms de domaine pour le compte du groupe audiovisuel dont Wat.tv, n’a pas répondu à nos demandes d’information.

Nous avons toutefois posé quelques questions à Cédric Manara, professeur à l’EDHEC Business School et spécialiste des noms de domaine. (entretien réalisé le 13/04/2009)

Vnunet.fr: Que s’est-il passé avec le nom de domaine “wat.tv” ?
Cédric Manara: En fait, le nom de domaine n’a pas été entièrement perdu, contrairement à ce que j’ai d’abord cru en découvrant ce qu’il se passait.
Habituellement, quand un nom passe subitement en parking, c’est qu’il a fait l’objet d’un “drop“, autrement dit il est retombé dans le domaine public. Cela ne se produit normalement pas immédiatement à la date d’expiration, mais après un délai de grâce. C’est ce délai que l’on appelle redemption period [ou période de rédemption, ndlr]. Pendant cette période, le titulaire a priorité pour ré-enregistrer le domaine (souvent avec des frais).

Vnunet.fr: Il y a des règles différentes avec les noms de domaine comme ceux comportant l’extension en “.tv” ?
Cédric Manara: Le “.tv” est un domaine dont les règles d’enregistrement et de fonctionnement sont dérogatoires. Voyant le nom en parking, j’en ai déduit qu’il était automatiquement tombé dans le domaine public et récupéré par une autre personne. Au demeurant inconnue lorsque j’ai consulté le Whois. La mise à jour de ce service de recherche de noms de domaine libre et d’informations sur des domaines existants n’étant pas automatique. En fait, il y a bien une redemption period pour les “.tv” mais avec une particularité : dès le début de cette période, les serveurs DNS (serveurs qui associent des noms de domaine à des ressources) sont modifiés et remplacés par des serveurs pointant vers des pages parking.

Vnunet.fr: D’où la surprise des internautes qui tombait sur une page qui affichait de la publicité ?
Cédric Manara: Voilà donc ce qu’a vécu Wat, l’adresse ne renvoyait plus à ses serveurs, mais à de nouveaux serveurs. Il faudra quelques heures pour que cela revienne en sens inverse, suite à un ré-enregistrement du nom.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur