Câble – USA : Comcast et Time Warner Cable renoncent à la fusion mais…

EntrepriseFusions-acquisitions
comcast-time-warner-cable-fusion-abandon

Sur fond de potentiel véto de la part de la Federal Communications Commission, le rapprochement entre Comcast et Time Warner Cable ne se concrétisera pas.

Comcast est contrarié dans le projet de fusion avec Time Warner Cable.

En fin de semaine dernière, les deux câblo-opérateurs ont annoncé qu’ils abandonnaient le projet de rapprochement qui portait sur un montant de 45 milliards de dollars.

Ils préfèrent reculer face aux fortes réticences de la Federal Communications Commission. L’autorité de régulation des télécoms aux Etats-Unis voit d’un mauvais œil cette fusion annoncée en février 2014, percevant un risque pour l’innovation et la concurrence sur le marché.

Il est vrai que la fusion Comcast et TWC, numéro un et deux dans l’univers des câblo-opérateurs, allait chambouler l’équilibre du marché. Au détriment des consommateurs ?
Comcast affiche 22 millions d’abonnés à la TV payante et 11 millions du côté de Time Warner Cable.

Selon Reuters, une fusion entre Comcast et Time Warner Cable aurait permis de créer un nouveau groupe contrôlant non seulement près de 30% du marché de la télévision payante aux Etats-Unis mais aussi près de 40% du secteur de l’accès Internet haut débit à destination des foyers américains.

Néanmoins, la partie d’échecs ne semble pas terminer. Charter Communications, numéro quatre sur le marché du câble, pourrait profiter de l’opportunité pour racheter Time Warner Cable. Il a commencé à monter un dossier de financement auprès de groupes bancaires contactés dans ce sens.

L’an passé, Charter Communications, qui a pour actionnaire majoritaire Liberty Media (la holding de John Malone détient 27% du capital du câblo-opérateur), avait déjà tenté une jonction avec TWC. Mais l’offre avait été rejetée en raison de son “inadéquation”.

Parallèlement, en mai 2014, les concurrents AT&T (5 millions d’abonnés TV) et Direct TV (20 millions de clients) ont annoncé leur fusion. Le montant porterait sur 50 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur