Cable & Wireless veut dominer l’Internet européen

Cloud

L’opérateur britannique rachète pour 500 millions d’euros, pas moins, huit fournisseurs d’accès Internet indépendants implantés en Europe, dont le français ISDnet. Son ambition : devenir le premier transporteur de trafic IP du continent.

Revendiquant la troisième place sur le marché mondial du trafic Internet, l’opérateur télécoms britannique Cable & Wireless vient d’annoncer une rafale d’acquisitions en Europe. Après avoir déjà mis la main sur trois fournisseurs d’accès Internet en 1999, C&W s’offre aujourd’hui huit nouvelles sociétés en Europe de l’ouest, dont le français ISDnet. L’investissement chiffré à 500 millions d’euros sera bientôt complété par un programme de renforcement d’un réseau IP paneuropéen, offrant actuellement un débit maximum de 9,9 Go/s, qui s’appuiera sur les infrastructures nationales de chaque nouvelle filiale. D’ici le mois d’avril, 18 grandes villes seront reliées, avec un objectif de 200 agglomérations d’ici à 2002. Un budget de 1 milliard d’euros alimentera ce projet.

En France, ISDnet revendique la deuxième place derrière France Télécom sur le marché du trafic IP, avec plus de 50 points de présence dans l’Hexagone. La société compte parmi ses clients de gros fournisseurs d’accès (Club-Internet, Liberty Surf) ou des opérateurs tels Cybercâble. Disposant d’une offre d’accès ADSL, elle a obtenu de la part de l’ART en novembre dernier la licence L 33.1, pour pouvoir commercialiser entre points fixes des services télécoms sur son propre réseau (excepté le service téléphonique au public). Son Pdg Jean-Claude Nahon, qui conserve sa fonction, juge le rachat de sa société comme un gage de sécurité pour l’avenir, grâce aux capitaux et aux 125 ans d’expérience de C&W. “Cable & Wireless est le deuxième opérateur américain, et il est déjà présent en Asie-Pacifique. On se bat maintenant pour la première place mondiale” indique Jean-Claude Nahon. Selon lui, le fait de rester européen représente un autre point majeur.

Cable & Wireless espère à terme proposer une offre IP homogène à l’ensemble des entreprises européennes. Ces services vont de l’hébergement de sites Internet à la conception de réseaux locaux ou privés virtuels, sans oublier le développement d’applications pour le commerce électronique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur