Cafouillages en série durant MacWorld à Tokyo

Régulations

Pas de nouveau matériel, des bugs à la pelle et une présentation de Steve Jobs décevante : les couacs se sont multipliés pendant le salon MacWorld à Tokyo.

Visiblement, le mauvais sort avait décidé de s’abattre sur le salon MacWorld démarré mercredi à Tokyo. Aucun nouveau produit n’a été présenté, alors que l’on attendait de nouveaux portatifs PowerBook. Idem pour les logiciels de la marque. Mais surtout, les embûches se sont succédées lors de la présentation de Steve Jobs, le patron d’Apple. Tout se déroulait pourtant bien à priori, avec l’annonce des derniers résultats des ventes du iMac, des progrès du système Mac OS X et de la sortie “dans quelques mois” du logiciel d’édition vidéo nouvellement ressuscité, Final Cut Pro. Reste que le climat s’est assombri lors de la présentation par un responsable de Microsoft du navigateur Internet Explorer 4.5 en version japonaise. A peine démarré, l’ordinateur a planté pitoyablement, avec un message de dépassement de mémoire. Après avoir blâmé la machine, l’envoyé de Microsoft s’est exclamé tout de go : “Une des meilleures choses sur le nouveau G3 est le bouton de reset sur le devant”. De son côté, après avoir présenté un invité retardataire, Steve Jobs s’est trouvé dépité devant le refus de 50 écrans iMac d’afficher de la vidéo en streaming, depuis un serveur OS X. Lorsque la démo devint opérationnelle, Steve Jobs n’était plus là. Visiblement agacé, il s’était déjà éclipsé en laissant les mauvaises langues se demander s’il n’avait pas écourté son intervention devant tant de contrariétés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur