Caldera-SCO : une nouvelle plate-forme Internet

Cloud

Open Internet Platform, la nouvelle solution Internet de l’éditeur CalderaSystems, verra le jour pour plate-formes Unix et Linux. Ce développement estrendu possible grâce à l’acquisition partielle du spécialiste Unix SCO.Avantage pour Caldera ? Ce rachat ouvre un parc potentiel de plusieursmillions de machines aux solutions ebusiness de l’éditeur.

Caldera acquiert la division Serveurs/Logiciels et Services Professionnels

du spécialiste Unix Santa Cruz Operation Inc (SCO). Objectif ? L’éditeur

souhaite développer Open Internet Platform, une version Unix de sa

plate-forme OpenLinux. L’annonce s’inscrit parfaitement dans la stratégie de

Caldera Systems : ouvrir les portes de l’entreprise à ses produits de

eBusiness (OpenLinux eServer 2.3). Ce qui pour l’heure s’avère difficile. En

effet, malgré un support croissant de l’industrie pour le système

d’exploitation Linux (IBM, Compaq, Dell), force est de constater qu’il reste

encore confidentiel sur Internet. Les Unix en général et le trio

FreeBSD/OpenBSD/Apache en particulier représentent toujours près de 90 % du

parc des machines Open Source. Adopté par les sites à fort trafic, les Unix

sont utilisés y compris par Microsoft pour sur son service Hotmail (la

migration sous Windows 2000 a commencé).

Pour Caldera Systems, les bénéfices de l’opération sont légion. A travers ce

rachat, l’entreprise ouvre ses solutions sous Linux, sur un parc potentiel

de plusieurs millions de machines (Internet compterait 80 millions de

serveurs estime Netsize). Par ailleurs, l’éditeur profitera d’un réseau

constitué de près de 15 000 distributeurs et intégrateurs pour assurer la

commercialisation de la nouvelle solution Open Internet Platform. Enfin,

Caldera Systems s’offre la vedette Unix, SCO OpenServer, un produit qui a

rapporté 11 millions de dollars de bénéfices net dans le courant du dernier

trimestre.

Au terme de cet accord, Caldera acquiert la division Serveurs et Logiciels,

ainsi que Services Professionnels de SCO. Chaque département formera une

société distincte. L’acquisition s’effectue en actions et en liquidités. SCO

reçoit 28 % des actions de Caldera, soit environ 17,54 millions de titres.

L’accord comprend également le paiement de 7 millions de dollars en

liquidités. Par ailleurs, “The Canopy Group”, un des principaux actionnaires

de Caldera Systems accorde un prêt de 18 millions de dollars à SCO. Au

final, l’accord est valorisé à hauteur à 91 millions de dollars.

Pour en savoir plus :

*Calderasystems

*SCO


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur