Caldera s’efface et (re)devient SCO

Cloud

L’éditeur de distributions Linux Caldera vient d’opter pour un nouveau nom. Désormais, la société s’appellera SCO, du nom d’une société en partie rachetée en 2000 et qui était spécialisée Unix. Un nouveau nom qui, a priori, reflète plus les activités de la société…

Caldera cherche-t-elle à se défaire de son image de Linuxien ? Possible… La société vient en tout cas d’annoncer qu’elle changeait de nom. Le distributeur de solutions Linux a décidé de prendre le nom de SCO comme marque du groupe. Cela fait un peu plus de deux ans que Caldera a racheté la division Serveurs/Logiciels et Services Professionnels du spécialiste Unix Santa Cruz Operation (SCO) (voir édition du 3 août 2000). Le changement de nom évoque bien entendu une certaine réalité de l’entreprise. Caldera, pourtant porte-drapeau de Linux, semble avant tout une société Unix… Selon des analystes américains cités par notre confrère américain Cnet, presque 95 % des revenus de la société proviendraient des solutions Unix et non de Linux. L’ex-Caldera estime par ailleurs que la marque SCO est synonyme de fiabilité et de stabilité et souhaite ainsi se faire représenter par une marque forte.

De ce fait, les produits estampillés Caldera changent de nom. Ainsi Caldera OpenLinux devient “SCO Linux powered by UnitedLinux”, Caldera Open UNIX sera désormais SCO UnixWare, et Caldera Partner Program deviendra le TeamSCO. Enfin, Caldera Global Services sera dénommé SCO Global Services.

On savait que 2001 avait été une année difficile pour les éditeurs, mais 2002 n’annonce a priori rien de bon… Dernièrement, c’était au tour de TurboLinux de vendre sa distribution Linux (voir édition du 23 août 2002). Sans oublier l’alliance des quatre éditeurs Linux, dont Caldera, autour du projet United Linux, afin de développer une seule distribution du système Open source autour d’un noyau commun (voir édition du 30 mai 2002).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur