Calendrier : Microsoft baisse le rideau sur Sunrise au profit d’Outlook

Apps mobilesMobilité
3 3

Un an après l’acquisition de Sunrise, Microsoft va fermer son application de calendrier sur iOS et Android. Priorité à Outlook.

Microsoft signe un billet de blog d’adieu pour mettre un terme à l’application mobile de gestion de calendrier baptisée Sunrise acquise en février 2015.

Ainsi, à compter du 31 août, elle ne sera plus présente sur les app stores d’iOS et Android et ne fonctionnera plus pour ceux qui l’ont déjà installée.

Créée à New York par le Belge Jeremy Le Van et le Français Pierre Valade, Sunrise avait été largement saluée pour son interface simple en termes d’usage, son ergonomie et son design.

Elle offrait également l’avantage d’être largement ouverte aux services tiers : iCloud, Evernote, Todoist, Eventbrite (billetterie en ligne), Trello (gestion des tâches), Facebook, Google Calendar, Microsoft Exchange…

Autre initiative repéré en mai 2015 : l’équipe en charge de Sunrise Calendar avait lancé le clavier Meet.

La « magie » de Sunrise intégrée dans Outlook

Microsoft préfère donc concentrer ses forces sur Outlook pour iOS et Android.

Ce n’est pas une surprise puisque dès octobre dernier, Microsoft clamait que « Outlook remplacerait finalement l’application Sunrise » par l’intermédiaire de Javier Soltero, Vice-Président en charge d’Outlook.

Si la dernière mouture mobile d’Outlook est largement basée sur Acompli (un client e-mail mobile acquis en décembre 2014), elle va aussi hériter de fonctionnalités inhérentes à Sunrise.

Dans son billet blog, Microsoft explique plancher pour « apporter toute la magie de Sunrise aux applications Outlook, avec toutes vos fonctionnalités les plus appréciées « . Outlook bénéficiera de calendriers parmi la longue liste supportée par Sunrise.

Microsoft explique également sa stratégie : « Plusieurs produits : même objectif : rendre votre vie plus facile jour après jour et plus agréable à gérer. »

L’équipe en charge de Sunrise travaille de concert avec celle dédiée à Outlook.

(Crédit photo : @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur