Canon débranche le cordon du laser multifonction

ImprimantesMobilitéPoste de travail
imprimantes laser Canon i-Sensys

En généralisant la connectivité Wi-Fi dans sa gamme d’imprimantes laser multifonctions i-Sensys, Canon aborde la gestion documentaire sous l’angle de la mobilité et du travail à distance.

Aux petites et moyennes entreprises qui intègrent dans leur réflexion les problématiques de mobilité du salarié et de travail à distance, Canon destine deux séries de multifonctions laser connectées en Wi-Fi : les MF8200 et MF8500.

Quatre des cinq modèles qui investiront le catalogue à la mi-mai sous la bannière i-Sensys disposent d’une connectivité réseau sans fil, en complément à l’Ethernet.

C’est là leur principal attribut, avec à la baguette l’application Canon Mobile Printing, qui permet d’initier des tâches à distance, sur les smartphones et tablettes iOS/Android.

La compatibilité est assurée avec les protocoles Apple AirPrint et Google Cloud Print.

La rationalisation du workflow se porte aussi sur les processus de dématérialisation : la numérisation de documents peut s’effectuer directement vers des partages réseau, des périphériques USB ou encore des adresses mail.

Si les gammes MF8200 et MF8500 ont en commun un afficheur LCD couleur de 3,5 pouces (7 lignes), elles diffèrent aussi bien en termes de cadence que d’endurance, de consommation électrique et de coût des consommables.

Seule référence dépourvue du Wi-Fi, le modèle MF8230Cn, en entrée de catalogue, est conçu pour des volumes avoisinant les 30 000 pages par mois.

Avec 256 Mo de mémoire vive et une capacité de 150 feuilles en entrée (pour 125 en sortie), les petits groupes de travail en constituent le coeur de cible.

Ces derniers devront néanmoins composer avec une consommation qui atteint 900 W en crête – pour 1 W en veille. En outre, avec 26 kilos au compteur, le niveau sonore s’en ressent : 61,3 dBA, soit l’équivalent d’une conversation à voix haute.

Les engagements de Canon portent plutôt sur le temps de sortie de la première page : 18 secondes au maximum. Le rythme de croisière ne dépasse cependant les 14 pages par minute, en noir et blanc ou couleur.

Même constat pour la MF8280Cw, qui embarque toutefois un interface Wi-Fi et un fax.

D’une autonomie de 1400 pages, le toner noir – référence 731 – est vendu pour une soixantaine d’euros TTC, soit environ 4 centimes la page.

Un tarif moyen qui remonte à 11 centimes dans le cas d’une impression couleur (durée de vie de 1500 pages).

Les consommables sont plus onéreux, mais aussi plus durables (3400 à 6800 pages en noir ; 2900 pour chaque couleur) dans la série MF8500 et ses trois modèles MF8540Cdn, MF8550Cdn et MF8580Cdw.

On gagne en réactivité à 14 secondes pour la première tâche et 20 pages à la minute en qualité standard.

Autres avantages, l’impression recto-verso avec prise en charge du PCL 5c/6, un volume maximum de 550 feuilles avec un réservoir optionnel et un système centralisé d’authentification par mot de passe.

Avec 512 Mo de mémoire vive, le volume mensuel recommandé est rehaussé à 40 000 pages.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : les imprimantes, ça vous connaît ?

Crédit photo : Canon


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur