Canon France : 453 postes sur la sellette ?

Régulations
canon-france-licenciements

Au nom d’une sauvegarde de la compétitivité, la direction de Canon France a confirmé son intention de mettre en oeuvre un plan de restructuration qui impliquera la suppression d’au moins 250 postes.

Une coupe sombre est à prévoir dans les effectifs de Canon France.

Au nom d’une “sauvegarde de la compétitivité” dans un contexte économique difficile, la direction du groupe d’électronique a confirmé son intention de mettre en oeuvre un plan de restructuration.

Cette démarche devrait impliquer le congédiement d’au moins 250 collaborateurs.

Convoqués ce mercredi à l’occasion d’un comité extraordinaire, les représentants du personnel évoquent pour leur part une charrette de 453 suppressions de postes, soit près de 20% de la masse salariale.

Premier syndicat chez Canon, la CGT, secondée par la CFDT, impute cette réorganisation à l’intégration, en date du 1er juin, des 550 employés du groupe néerlandais Océ, racheté en 2009 pour 1,1 milliard de dollars.

Il s’agirait en l’occurrence, après cette arrivée massive, de restructurer l’organigramme interne afin d’éliminer les “doublons”.

Canon n’infirme pas cette hypothèse, mais tempère le propos, mettant notamment en avant les “créations de postes” qui résulteront de cette manoeuvre.

La stratégie produits évoluera en conséquence, pour s’inscrire dans une démarche transitionnelle englobant les problématiques de dématérialisation, la généralisation de la connectivité sans fil ou encore les spécificités du marché des petites entreprises.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : les imprimantes, ça vous connaît ?

Crédit photo : Minerva Studio – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur