Canon présente son premier écran SED

Mobilité

Prometteuse, la technologie SED combine les qualité d’affichage des écrans à tube cathodique avec l’ergonomie des LCD.

A l’occasion de la Canon Expo 2005 qui se tenait du 5 au 7 octobre à la Défense (Paris), le constructeur nippon a présenté ses solutions technologiques actuelles et à venir. Parmi les imprimantes, scanners, appareils photo et autres solutions d’imagerie, Canon présentait l’un de ses premiers écrans SED. L’occasion de revenir sur cette technologie des plus prometteuses.

Le SED (pour Surface-conduction Electron Emitter Display) est une nouvelle technologie d’affichage qui combine le faible volume des écran plats LCD et la technologie à rayon d’électrons de nos bons vieux écrans à tube cathodique. Schématiquement, la lumière de l’image est formée par la collision des électrons sur un écran phosphorique, comme n’importe quel moniteur à tube cathodique. Mais à la différence qu’il n’y a pas un seul rayon d’électrons mais autant qu’il y a de pixels (ou plutôt de sous-pixels puisqu’un pixel est composé du mélange des trois couleurs rouge-vert-bleu). Et donc, autant de canons à électrons. Sur un écran de 1920 x 1080 x 3 couleurs par exemple, cela fait plus de 6 millions de (mini) canons à électrons.

A quel prix ?

Par rapport aux écrans LCD, plasma et Oled (voir édition du 19 mai 2004), le SED offre un temps de réponse inégalé de 1 milliseconde, un contraste élevé de 100 000:1 et une luminosité de 400 cd/m² et, surtout, un angle de vue total (180°) sans perte de qualité. Et sans les effets de rémanence propres à certaines dalles LCD. Ainsi qu’une faible consommation. Bref, le meilleur du cathodique et la finesse du LCD/Plasma/Oled se réunissent dans le SED. En revanche, du fait de la présence de phosphore, le risque d’empreinte sur l’écran d’une image fixe longtemps affichée (logo de chaîne, notamment) n’est pas à négliger.

La technologie SED a fait d’énormes progrès ces derniers temps. D’où le choix de Canon d’exposer son prototype de 36 pouces aux côtés de moniteurs LCD et Plasma. Aux dires de certains témoignages, la qualité d’image du SED se détachait nettement du lot.

Reste à savoir quand et à quel prix seront disponibles les écrans SED puisque la technologie semble désormais au point. Toshiba, également impliqué dans le développement du SED, et Canon évoquent l’arrivée des premiers écrans de télévision pour le premier trimestre 2006 au Japon. Quant aux prix, à 3 500 euros le 50 pouces, les écrans SED resteront réservés aux plus fortunés. Mais les tarifs se démocratiseront avec le volume. Toshiba parle d’une moyenne de 550 euros pour un modèle 40 pouces… en 2010. Patience.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur