Capgemini érige une nouvelle passerelle US avec iGate

CloudEntrepriseFusions-acquisitionsGestion cloud

Capgemini accentue sa présence sur le marché américain avec la grosse acquisition d’iGate pour 3,7 milliards d’euros. La plus grande SSII française renforce son axe USA-Inde.

C’est l’une des plus grandes acquisitions de Capgemini pour renforcer son influence aux Etats-Unis : iGate. Montant de la transaction : 3,7 milliards d’euros

Le groupe français de services informatiques français s’empare de ce fournisseur de services IT basé dans le New Jersey (spécialiste de prestations de type business process outsourcing ou BPO), qui dispose de clients grands comptes comme General Electric et la Banque royale du Canada.

Le rapprochement devrait être effectif dans le courant du deuxième semestre 2015.

Selon Paul Hermelin, CEO de Capgemini, cité par Reuters, “ce regroupement nous permet de changer de braquet aux Etats-Unis et sert nos ambitions stratégiques”.

Concrètement, avec le rachat d’iGate, le chiffre d’affaires que réalise Capgemini aux USA va passer de 21% à 30% en 2015.

Silicon.fr explique pourquoi Capgemini prend également une orientation indo-américaine avec le rachat d’iGate.

La SSII française a fortement misé sur la délocalisation de l’exploitation de centres offshore en Inde. Et la tendance va se renforcer avec iGate. Le seuil symbolique de 50 % de ses effectifs en Inde sera dépassé avec ce deal transatlantique.

“La SSII emploie ainsi déjà 26 000 personnes à Bangalore et 23 500 à Mumbaï. Plus globalement, la société dirigée par Paul Hermelin indique qu’avec ce rachat, plus de 100 000 de ses salariés seront localisés dans des centres de service de pays à bas coût”, précise Silicon.fr.

Rappelons qu’en France, Capgemini a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 2,5 milliards d’euros en 2014 (soit un quart de son business global), dopé par l’intégration d’Euriware.

Elle demeure la première SSII de l’Hexagone, devant IBM et Atos.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur