Capitaine Train repart pour un tour de table

EntrepriseLevées de fonds
capitaine-train-levee-fonds

Le Français Capitaine Train va mettre à profit son 3e tour de financement (5,5 millions d’euros) pour développer son service en ligne de billetterie ferroviaire.

Poursuivre le développement de son activité en Europe et soutenir la croissance de son équipe, qui a doublé sur les 12 derniers mois pour atteindre 28 collaborateurs : tels sont les principaux objectifs de Capitaine Train après son troisième tour de financement.

Le challenger français dans la vente de billets de train en ligne élargit son portefeuille d’investisseurs dans le cadre de sa plus importante levée de fonds : 5,5 millions d’euros.

Marquée par l’entrée au capital de l’accélérateur TheFamily, l’opération réunit aussi, aux côtés des soutiens historiques de Capitaine Train (en l’occurrence Index Ventures et CM-CIC Capital Privé), le fonds Alven Capital ainsi que plusieurs business angels dont Xavier Niel (Iliad-Free) et Pierre Bonelli (Liligo). Elle s’assortit d’une nomination : expert du rail et ancien président de Deutsche Bahn France (filiale française de la compagnie ferroviaire nationale allemande), Daniel Beutler prendra ses fonctions de COO au mois de janvier.

Capitaine Train ne communique pas ses résultats financiers, mais dit vendre environ 5000 billets par jour, contre un millier il y a un an. Partenaire chez Alven Capital, Jeremy Uzan précise que le nombre d’utilisateurs a été multiplié par dix dans le même temps (460 000 au dernier pointage officiel).

La dernière levée de fonds réalisée par Capitaine Train remontait à juin 2013. L’entreprise fondée en 2009 par Jean-Daniel Guyot (actuel CEO), Martin Ottenwaelter (directeur technique) et Valentin Surrel (directeur général) avait alors obtenu une enveloppe de 2,5 millions d’euros exploitée pour développer la notoriété de son service de billetterie ferroviaire basé sur un moteur de recherche multi-opérateur.

Ouverte au grand public en octobre 2012 et positionnée comme concurrente de Voyages-SNCF.com, la plate-forme couvre aujourd’hui plusieurs pays en Europe de l’Ouest via les réseaux Eurostar, Thalys, Lyria, Italo, Renfe, SNCF et Deutsche Bahn. Elle permet, selon Capitaine Train, de “réserver un billet de train en 56 secondes”. Avec des options comme la réservation des places vélo en ligne sans passer par un guichet ou encore l’envoi, par e-mail, d’un événement .ics pour chaque trajet, intégrable directement dans les principaux calendriers (Google, Outlook, iCal).

capitainetrain-levee-fonds

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous des monnaies virtuelles ?

Crédit photo : Karin Hildebrand Lau – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur