Caramail périmé dans un mois

Mobilité

Lycos Europe informe que le webmail pionnier français ferme définitivement ses portes prochainement.

N’écrivez plus à vos contacts Caramail à partir du 15 février. A cette date, le service de messagerie de Lycos fermera ses boîtes aux lettres pour de bon. Dans un message adressé à ses membres, Caramail les informe qu’il résiliera et effacera les comptes ainsi que les données qui y sont sauvegardées. Lycos ajoute qu’il tentera de trouver un autre fournisseur pour ses abonnés mais ne promet rien. A eux de sauvegarder leurs e-mails et de changer d’adresse.

Conséquence direct du démantèlement de la maison mère Lycos Europe, la fermeture de Caramail avait été pressentie dès la fin novembre. Après cette date, il était impossible pour un internaute de créer un nouveau compte.

Un message l’avertissait : “Le produit de messagerie électronique auquel vous êtes sur le point de vous inscrire va également disparaître dans un avenir proche. Pour l’heure, ce service va être assuré comme d’habitude mais nous avons décidé de fermer l’inscription à ce produit”.

Dans le dispatch des actifs, Lycos Europe a réussi céder sa division en charge de l’enregistrement des noms de domaines (United-Domains AG). Son acquéreur étant le prestataire allemand United Internet (qui exploite l’offre d’hébergement à bas coût 1&1).

Caramail n’aura pas cette chance. Pour mémoire, le groupe Lycos Europe avait acquis la messagerie en 2000 en rachetant le portail Spray. A l’origine, Caramail a été fondé en 1997 par trois Net-entrepreneur de la première génération : Orianne Garcia, Alexandre Roos et Christophe Schaming.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur