Carol Bartz lâche subitement les commandes de Yahoo

Marketing

Carol Bartz a été limogée chez Yahoo. C’est le directeur financier qui prend le relais en tant que P-DG par intérim. Un signal qui montre que Yahoo reste dans la tourmente.

Carol Bartz ne dirige plus Yahoo. Elle aurait quitté ses fonctions de P-DG du groupe Internet.

C’est Tim Morse, Directeur financier de la société Internet pionnière qui prend le poste de P-DG par intérim.

Ce n’est pas officiel mais le blog AllThingsDigital (rattaché au Wall Street Journal) assure avoir obtenu la confirmation du départ de Carol Bartz de différentes sources.

Les circonstances de son départ restent à éclaircir.

Néanmoins, l’intéressée aurait indiqué dans un mail distribué en interne qu’elle a été viré par le Président du conseil d’administration de Yahoo, selon SFGate.

Dans tous les cas, il est difficile de parler de réelle surprise.

On savait que Carol Bartz – aux commandes de Yahoo depuis janvier 2009 – était sur la sellette.

Elle avait remplacé Jerry Yang, le co-fondateur de Yahoo qui avait tenté en vain de redonner un souffle à son entreprise pionnière de l’Internet aux Etats-Unis.

Mais l’ex-P-DG d’Autodesk (logiciels de conception assistée par ordinateur) n’a pas su donner une nouvelle impulsion non plus.

Les résultats financiers restent plats, le modèle économique orientée vers la publicité vacille et l’innovation n’est plus au rendez-vous.

Yahoo a délégué le volet “technologie moteur” à son partenaire Microsoft (Bing) mais l’accord commercial qui les lie dans la publicité sponsorisée prend trop de temps à se mettre en place.

La plate-forme anti-Google AdWords fonctionnerait aux Etats-Unis mais ce n’est toujours pas le cas en Europe.

Le groupe Internet n’a pas su non plus trouver ses marques avec l’essor des réseaux sociaux comme Facebook considéré comme un “coopétiteur” (mi-partenaire mi-concurrent).

Enfin, en Asie, son partenariat historique et stratégique avec le chinois Alibaba est en train de sombrer.

Néanmoins, Yahoo dispose encore de ressources. Il apparaît toujours comme l’un des favoris dans la reprise de la plate-forme vidéos populaire Hulu.com.

Et la branche française vient d’intégrer Vevo.com (plate-forme de diffusion de clips vidéos) dans son portefeuille de sites en régie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur