Food Tech : Carrefour ajoute Quitoque à son panier

E-commerceFusions-acquisitionsStart-up

Carrefour prend le contrôle de Quitoque, une pépite française de la Foodtech sur le marché des paniers « prêts à cuisiner». Un renfort pour son site Ooshop.

L’aventure Food Tech de Quitoque va s’écrire dans le giron de Carrefour.

Le groupe de grande distribution dirigé par Alexandre Bompard a pris une participation majoritaire dans cette société qui évolue sur le marché* des paniers-repas « prêts à cuisiner » associant des recettes et les produits frais nécessaires à leur réalisation.

Née en 2012 à Bondy (Seine-Saint-Denis) sous le nom CookIn’theworld,  Quitoque assure la préparation des paniers et leur livraison en camions réfrigérés,. Elle s’était signalée en 2016 avec l’acquisition de Tic Toque, l’un de ses concurrents français.

Pépite de la Food Tech 

Au printemps dernier, cette pépite de la Food tech avait levé  4 millions d’euros notamment auprès d ISAI et de 360 Capital Partners.

Carrefour venait alors d’investir le segment en lançant sa propre gamme « Panier Cuistot par Ooshop » (du nom de l’enseigne de cybermarché du groupe), après des tests en Belgique.

Alors que Quitoque fonctionne sur une formule hebdomadaire dite « flexible » au sens où le client peut ne recevoir que les paniers dont il a envie et en mettre certains « en pause », Carrefour mise sur des achats à l’acte, sans volume minimum de commande, avec une possibilité de paiement échelonné pour les clients de son offre bancaire.

3 millions de repas livrés en 2017

Les deux sociétés entretiennent, entre leurs foires aux questions et leurs conditions générales d’utilisation (ici pour Carrefour ; pour Quitoque), l’ambiguïté sur la disponibilité géographique de leurs services respectifs, exploités essentiellement en Île-de-France.

Chez Quitoque, qui revendique « près de 3 millions de repas » livrés en 2017, l’équipe fondatrice (Étienne Boix, DG et président du conseil d’administration ; Grégoire Roty, directeur général délégué ; Thi Nguyen, qui occupa les fonctions de présidente) restera en poste avec le passage sous pavillon Carrefour.

 Aux États-Unis, la référence du secteur se nomme Blue Apron. Cotée en Bourse depuis près d’un an, elle y traverse une passe délicate : son action cote aujourd’hui autour des 2,20 dollars, loin de son prix d’introduction à 10 dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur