Carrefour reconfigure sa galaxie e-commerce en deux pôles d’attraction

Mobilité

Le groupe de grande distribution lance Boostore.com avec un millions de références “non-alimentaires”, en complémentarité avec le cybermarché Ooshop.com.

Prix discount, large choix, multiplicité des servicesoecela ne vous rappelle rien ? Cela ressemble à du Cdiscount.com (groupe Casino) mais ses engagements proviennent de Boostore.com, le nouveau site marchand du groupe Carrefour pour tous les produits “non-alimentaires” : produits culturel, hi-fi, image et son, électroménager, fleurs, spectacles, micro-informatique…L’inauguration officielle est prévue le 19 juin. Seule une page d’accueil provisoire est accesssible actuellement.

Boostore.com va phagocyter la galaxie des sites thématiques mises en place par Carrefour, comme CarrefourMultimédia.com qui a été récemment mis en berne (voir édition du 8 juin 2006). Mais la nouvelle enseigne virtuelle jouera sur la complémentarité Ooshop.com, le cybermarché rattaché au groupe de grande distribution.

De la musique à télécharger

Pour démarrer, Boostore affiche 1,1 million de références “physiques”, tous produits non alimentaires confondus. Il prend également d’emblée position sur le téléchargement de musique (avec la promesse d’un catalogue d’un million de titres).

Du côté des services clients, le groupe Carrefour n’a pas lésiné : assistance pendant et après-vente, choix multiples de paiement, livraison à domicile ou recours au 3000 points-relais Kiala. Une campagne de teasing, relayée en ligne et sur affichage, a débuté autour du site Pasdembrouille.com.Une manière décalée de souligner le positionnement de Boostore : “Tout est là, tou est net”. Pour développer ce projet Web marchand, le groupe Carrefour a fait appel à Wcube (infographisme) et Sopra (réalisation, intégration).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur