Carte FNAC – Mastercard : vos achats se transforment en marques de fidélité

E-paiementMarketing
carte-paiement-fnac-mastercard

La FNAC sort une carte de paiement qui fidélise ses adhérents en fonction des volumes de flux. Entre Carrefour et Orange, les canaux de distribution pour le paiement par carte s’étendent.

La FNAC vient de lancer une carte de paiement à ses couleurs en association avec Mastercard et Crédit Agricole Consumer Finance.

Une initiative perçue comme un nouveau levier de fidélisation alors que l’enseigne de produits culturels et technologiques, qui approfondit les synergies avec Darty après le rapprochement opérationnel, revendique 5 millions d’adhérents en France.

Gratuite pour tous les clients (à condition d’être membre de son programme payant de fidélisation), cette « carte universelle » est utilisable sur l’ensemble du réseau Mastercard dans l’Hexagone et à l’étranger.

La jonction entre le paiement et la fidélisation se concrétise sous forme de cashback. 1% de tous les achats réalisés avec la carte FNAC Mastercard est crédité sur le compte fidélité Adhérents FNAC et utilisable en chèques cadeaux, selon le communiqué.

Le système demeure valable au-delà du réseau de distribution (664 magasins dans neuf pays, dont 455 en France) et lors des retraits en distributeur automatique.

« Notre idée est que cette carte devienne le moyen de paiement principal de nos clients », évoque Enrique Martinez, Directeur Général FNAC France, interrogé par Le Monde.

Une option de paiement sans contact sur le carte est aussi disponible. De son côté, Darty ne propose à ses clients qu’une carte de crédit avec Visa.

Paiement par carte  : extension du champ de distribution

Dans une autre démarche qui se rapproche davantage d’une approche de banque, on retrouve MasterCard en tant que partenaire de Carrefour.

A travers sa branche banque et assurance, le groupe de grande distribution propose depuis le 18 avril dans ses hypermarchés la box C-zam intégrant une carte de paiement internationale associée à l’ouverture d’un compte courant. Elle est vendue 5 euros en magasin (comptez 1 euro par mois pour les frais de tenue de compte).

Une nouvelle offre de banque digitale qui surgit quasi-simultanément face à l’émergence d’Orange Bank qui ouvrira ses portes le 6 juillet prochain en collaboration avec Visa.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur