Carte musique jeune nouvelle version : cette fois-ci, c’est la bonne ?

MarketingRégulations

Le ministère de la Culture lance une nouvelle version de la Carte musique jeune pour inciter à l’achat de musique sur des plates-formes légales. Le dispositif commercial et le plan communication sont renforcés.

Cure de jouvence pour la Carte musique jeune, du nom de cette initiative gouvernementale pour la promotion des offres légales de musique prise lors des débats Hadopi.

Par le biais de ce dispositif subventionné, un jeune de 12 à 25 ans peut se faire payer par l’État la moitié de ses achats de musique sur Internet (dans la limite de 50 euros par an).

Le ministère de la Culture et de la Communication tente de relancer le projet en s’appuyant sur un budget de 25 millions d’euros sur deux ans.

Tout d’abord, la visibilité de l’offre va être améliorée. Le premier dispositif Carte musique jeune reposait uniquement sur Internet.

Le “brick and mortar” va prendre le relais.

A partir du 25 novembre, les cartes musique jeune de 10 et 25 euros seront vendues en format physique dans les réseaux Fnac, Carrefour, Casino, Game et Monoprix.

Même s’il reste nécessaire d’activer la carte via Internet, elle devrait encourager les parents et amis de ces “jeunes” à la leur offrir comme cadeau.

La procédure simplifiée de validation de la carte intervient sur le site dédié Lacartemusique.fr.

Rappelons son principe : une carte achetée 25 euros donne droit à un bon de 50 euros d’achat de musique, la différence étant financée par l’État.

Une campagne de communication a été confiée à l’agence Euro RSCG C&O.

Elle devrait créer “un dispositif original, composé d’un film documentaire sur la découverte musicale, d’abribus interactifs présentant les choix musicaux d’artistes de renom (Ayo, BB Brunes, Kitsuné, Oxmo Puccino et PonyPonyRunRun), ainsi qu’un nouveau site internet“, souligne le communiqué du ministère.

Ce site Internet inclura l’actualité de la musique, et offrira aux détenteurs d’une carte musique des occasions de rencontrer les artistes, de gagner des accès aux coulisses des concerts, et autres cadeaux musicaux.

Pour l’instant, 15 plates-formes de téléchargement et de streaming légales acceptent la carte, dont Deezer et iTunes :

Lancée en octobre 2010, la Carte musique jeune n’a pas rencontré le succès escompté.

Le gouvernement avait prévu d’en écouler 1 million de cartes par an.

Mais seule une petite proportion a été écoulée :  50 000 cartes ont été utilisées, selon un pointage effectué au printemps dernier.

59% des internautes ne connaissait même pas l’offre.

Logo : © mostafa fawzy – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur