« Cartel des talents » : les géants high-tech paient le prix fort pour un pacte RH

Poste de travail
cartel-talents-google-intel-apple-adobe-vont-payer
5 11

Dans la Silicon Valley, Google, Intel, Adobe et Apple s’étaient arrangés pour retenir leurs talents. Après une plainte collective, ils vont devoir passer à la caisse.

Les sanctions financières tombent pour le « cartel des talents » dans la Silicon Valley.

Quatre firmes IT – Google, Intel, Adobe et Apple – devront verser 415 millions de dollars aux personnes actives qui se sont senties lésées par un système d’entente de ressources humaines inter-groupes empêchant les transferts.

La justice américaine vient d’approuver les termes de l’accord financier négociés à l’amiable.

L’an passé, la juge du district de Nord de la Californie Lucy Koh avait refusé un premier accord de 324 millions de dollars. Ce n’est pas assez comme compensation, avait-elle tranché dans un premier temps. D’où cette proposition renouvelée de la part des firmes IT concernées.

Quelle étrange scénario de blocage de transfert de compétences.

La genèse de cette affaire remonte à 2006 dans la Silicon Valley, terrain de prédilection de l’innovation sur lequel les ingénieurs talentueux sont convoités.

Les surenchères sur les salaires favorisent les démissions et les transferts et risquent de planter des projets stratégiques au sein des firmes high-tech.

Une situation de ressources RH tendues illustrée par cette échange datant de 2007 (relayée par Bloomberg).

Steve Jobs (Apple) interpelle Sergey Brin (Google) de manière violente: « Si tu embauches l’une de ces personnes, ce sera la guerre. »

Un pacte est alors érigé entre plusieurs firmes IT qui pèsent dans la zone : Google, Intel, Adobe et Apple. Mot d’ordre : Interdiction de piquer les talents des autres.

Une action collective en justice* est alors enclenchée et la procédure judiciaire a démarré fin 2013. Les firmes IT défenderesses ont préféré passer un accord financier à l’amiable pour éviter l’enlisement.

Au final, TechCrunch recense 64 000 plaignants validés sur la période 2005 – 2009. Chaque individu concerné par cette « entente entre amis IT » devrait bénéficier d’une compensation.

*The case is In re High-Tech Employee Antitrust Litigation, 11-cv-02509, U.S. District Court, Northern District of California (San Jose).

———-

Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : Joseph Sohm
(MOUNTAIN VIEW, CALIFORNIA – CIRCA 1990’S: Adobe Systems corporate headquarters, computer software manufacturer in Silicon Valley, Mountain View, California)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur