Cartes SIM : le marché évolue entre 4G et NFC

4GMobilitéOpérateursRégulationsRéseaux
cartes-sim-4g-nfc

Le développement de l’écosystème NFC et des réseaux mobiles 4G LTE devrait, selon l’association SIMalliance, porter le marché mondial des cartes SIM au cours des prochaines années.

Le durcissement de la réglementation encadrant la souscription d’offre prépayées dans plusieurs pays d’Asie a fortement contribué au déclin des livraisons de cartes SIM en 2013 : 4,2 milliards d’unités, contre 4,6 milliards en 2012 (-5%).

Il ne s’agit là que d’un accident de parcours, selon SIMalliance. Ce collectif*, qui regroupe des industriels spécialisés dans la sécurité numérique appliquée aux télécoms, note le dynamisme global d’un marché en progression de 19% en Corée/Japon, 11% en zone Amérique, 10% dans la région Moyen-Orient – Afrique (MEA)… et 6% en Europe de l’Est.

Seule exception au tableau, l’Europe de l’Ouest (-1,5%) connaît un phénomène de saturation, au contraire de l’Afrique subsaharienne, où le taux de primo-accédants aux technologies mobiles atteint des niveaux sans précédent. Quant à cette refonte législative imposant aux consommateurs de s’identifier avant d’acheter une SIM prépayée, elle n’aura perturbé le marché asiatique que pendant quelques mois. Les indicateurs sont repartis dans le vert en fin d’année, signe d’un retour à la croissance sur le court terme.

A l’échelle de la planète, c’est le NFC qui tire le marché. Pour la troisième année consécutive, les livraisons de cartes équipées de cette technologie de communication sans contact ont bondi : +159%, à 78 millions d’unités, dont 37 millions en Corée/Japon et 24 millions en Amérique du Nord.

La progression est moins marquée, mais bien réelle en Europe de l’Ouest, en Chine et en Asie/Pacifique. Elle accompagne le développement d’un écosystème d’infrastructures et de terminaux compatibles, notamment les smartphones dotés d’une puce NFC : 275 millions de ventes en 2013 selon IHS Technology… et 416 millions en 2014.

L’autre croissance notable est à mettre à l’actif des cartes SIM dotées de la connectivité 4G : +103%, à 126 millions d’unités, dont plus de la moitié – 65 millions – écoulées en Amérique du Nord, pour 27 millions en Corée/Japon et 10 millions en Chine. Leur adoption devrait s’accélérer avec le développement, à l’international, des réseaux mobiles LTE.

L’évolution technologique se traduit aussi dans le format des cartes : aux mini-SIM se substituent progressivement les micro-SIM et les nano-SIM. L’Europe se distingue sur un segment particulier : celui du M2M (“Machine-to-Machine”), avec des livraisons de SIM intégrées en hausse de 30% entre 2012 et 2013.

* Les membres de l’association SIMalliance sont Eastcompeace, Fundamenture, Gemalto, Giesecke & Devrient, Incard (division de STMicroelectronics), Kona I, Morpho (filiale du groupe Safran), Oasis Smart SIM, Oberthur Technologies, VALID, Watchdata et Wuhan Tianyu.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : la 4G, ça vous connaît ?

Crédit photo : LostiNtrancE – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur