Cartographie interactive : Microsoft injecte une dose de 3D dans Virtual Earth

Mobilité

Des villes américaines modélisées en 3D seront désormais disponibles dans
Windows Live Local Search.

Microsoft a dévoilé un nouveau composant cartographique pour son service Windows Live capable de rendre le service plus convivial et plus intuitif. La fonction 3D Virtual Earth sera disponible en option sous Windows Live Local Search, le service en ligne de cartographie pour les recherches de proximité.

Le contenu 3D sera disponible dans un premier temps pour quinze villes américaines, parmi lesquelles San Francisco, Boston, Seattle et Los Angeles. Microsoft espère développer du contenu pour plus de 100 villes du monde entier d’ici septembre 2007.

L’un des principaux points forts de Virtual Earth repose sur des paysages hautement détaillés. Les bâtiments sont présentés dans des couleurs et des textures réalistes, un procédé qui exige normalement énormément de temps et d’argent. Les services concurrents tels que Google Earth s’appuient sur des photos satellites, contrairement à l’outil de Microsoft qui exploite des photographies aériennes.

Stephen Lawler, directeur général de la division Virtual Earth de Microsoft, a expliqué à Vnunet.com que l’acquisition de la société de cartographie Vexcel au printemps dernier leur a permis d’accéder à une nouvelle technologie de cartographie et de collecte d’images. La technologie a permis à l’éditeur d’automatiser et de rationaliser le procédé de modélisation 3D pour les villes, afin d’en accélérer la création tout en réduisant les coûts associés.

Contrairement au service Google Earth qui se veut indépendant, Microsoft a choisi d’associer Virtual Earth à son navigateur. L’éditeur permettra aux utilisateurs d’incorporer leur propre contenu personnalisé à Virtual Earth 3D. Un service similaire est également disponible pour la version actuelle de Windows Live Local.

Le fait de rattacher Windows Live et Virtual Earth à un navigateur pourrait donner à Microsoft un certain avantage par rapport à Google, explique Greg Sterling, fondateur de Sterling Market Intelligence. “Cela le rend bien plus accessible”, ajoute-t-il. “De cette manière, Microsoft apporte toute la richesse de [Windows Live] ainsi que tous les éléments 3D dans la fenêtre du navigateur” .

Greg Sterling ne voit pas simplementVirtual Earth 3D comme un outil de recherche ou de cartographie mais aussi comme une véritable étape vers un Internet visuel en 3D. Il rappelle à titre d’exemple le succès de communautés 3D comme Second Life ou World of Warcraft. “Il existera un moyen de naviguer visuellement sur Internet. Avec l’émergence de ces environnements riches sur le plan visuel, on profitera de vidéos en ligne, d’une meilleure richesse graphique et d’informations plus visuelles”, ajoute Greg Sterling. “Je trouve très intéressante l’idée de combiner ces mondes visuels à la cartographie.”

Selon Microsoft, maintenir l’illusion d’un monde virtuel a même été envisagée pour l’affichage des encarts publicitaires. Les publicités feront partie intégrante de Virtual Earth, mais Stephen Lawler a expliqué qu’elles seront incorporées à l’environnement sous forme d’items, par exemple des panneaux publicitaires en haut des bâtiments sur les cartes en 3D.

Sue Feldman, vice-présidente de recherche chez IDC, ne tarit pas d’éloges sur ce système publicitaire. “Il offre davantage d’espace publicitaire et, au vu de ce qui se passe actuellement sur le marché numérique, c’est une excellente idée “, a-t-elle confiée à l’équipe de vnunet.com. “Si Microsoft y parvient, la publicité va bénéficier d’un réel progrès.”

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 7 novembre 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur