Cartographie : Nokia HERE prend la sortie sur iOS

CloudMobilitéOS mobiles
nokia-here-apple-ios

Ne s’accommodant pas des nombreux changements apportés par Apple à la dernière version de son système d’exploitation mobile iOS, l’application de cartographie-GPS Nokia Here est retirée de l’App Store.

En silence, l’application de cartographie-GPS Nokia HERE a disparu des radars de l’App Store.

Son retrait a été motivé par de nombreuses incompatibilités avec la dernière version d’iOS, le système d’exploitation développé par Apple pour l’iPhone et l’iPad. C’est tout du moins l’explication fournie par Nokia. Le groupe télécoms finlandais a constaté que les multiples changements apportés par la firme de Cupertino à sa plate-forme mobile – tout particulièrement au niveau de l’interface graphique – entraînent des dysfonctionnements qui “compromettent fortement l’expérience” des utilisateurs de HERE.

L’application n’était, à l’origine, disponible que sur Windows Phone. Intervenu en novembre 2012, son portage sur iOS était stratégique : un boulevard s’était en effet ouvert sur iPhone et iPad après la disparition du client Google Maps et le lancement bafoué de son concurrent Apple Plans.

Nokia avait fait valoir, avec un certain succès, plusieurs fonctionnalités clés : base de données Navteq, infos trafic, recommandations locales, analyse en temps réel, synthèse vocale pour les itinéraires piétons, modélisation des transports en commun… Il était également possible d’échelonner des prévisions de trajet sur plusieurs jours, en prenant en compte des paramètres locaux comme les conditions de circulation, les travaux ou la météo. Un mode hors ligne était au rendez-vous, associé à un système de favoris (les “Collections”) permettant de sauver dans le cloud une sélection de points d’intérêt.

Selon plusieurs utilisateurs qui s’en sont plaints sur les forums communautaires de Nokia, le service, qui a connu un pic de popularité avant le retour de Google Maps sur l’App Store, est aujourd’hui “moins performant qu’à l’origine” : sa réactivité laisse à désirer et les plantages sont fréquents, notamment lorsque l’on zoome au maximum. Supprimée pour ces motifs, l’application laisse place à la seule version Web, accessible à l’adresse m.here.com. Elle reste, en revanche, préchargée sur les Windows Phones, en vertu d’un accord signé sur 10 ans avec Microsoft.

Les services HERE, qui restent l’une des trois activités encore sous contrôle de Nokia après la vente de sa division mobile à la firme de Redmond, ont généré 200 millions d’euros de chiffre d’affaires au 3e trimestre 2013.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Nokia ?

Crédit image : Harvepino – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur