Le catalogue 3 Suisses va chouchouter le canal Internet

Marketing
3-suisses-internet

Le vépéciste du groupe 3SI abandonne son gros catalogue papier pour se concentrer sur le online. Pionnier de l’Internet marchand, il doit résister à la pression concurrentielle.

Le monde de la VPC évolue avec les usages. Et le catalogue 3 Suisses n’y échappe pas. Le vépéciste (3SI Holding SAS) va stopper la diffusion papier pour se concentrer sur Internet. Ce n’est pas vraiment officiel mais l’annonce a été réalisée en interne selon Les Echos.

Une bascule assez logique : les trois quarts de son chiffre d’affaires est désormais réalisé online. L’édition printemps-été 2014 (plus de pages!) sera donc la dernière version papier (diffusion à 8 millions d’exemplaires). Fini le pavé. Néanmoins, des catalogues thématiques plus condensés devraient subsister.

Le défi à relever se situe au niveau du commerce électronique. Même si les 3 Suisses a été pionnier en la matière avec l’achat en ligne dès 1995, la concurrence s’est considérablement accentuée face aux pure players de l’Internet marchand (Denis Terrien, Président de 3SI Holding, connaît le sujet puisqu’il a lancé Amazon en France) et des réseaux d’enseignes. Ainsi, en début de semaine, le groupe suédois H&M a ouvert son site marchand en France.

A l’instar de La Redoute en situation difficile pour redresser la pente,  3 Suisses doit renouveler son offre, dynamiser le marketing et son image de marque un brin désuète.

Même si le groupe 3SI se présente dans une présentation de janvier 2014 comme un “groupe leader dans le e-commerce et les services au e-commerce” : 1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2012 (chiffres Pro forma 2014), 5500 collaborateurs, 16 enseignes, couverture de 20 pays, 20 millions de visiteurs uniques sur ses sites de e-commerce en Europe, 3500 e-commerçants clients de ses activités de services en France.

2 nouvelles entités 3SI
Filiale du groupe allemand Otto, les activités du Groupe 3SI ont été bénéficiaire en 2013, “y compris son activité e-commerce, à l’exception de celle de 3 Suisses France” selon Le Figaro. Pour la cinquième année de suite, la filiale française a affiche une perte située entre 60 et 70 millions d’euros l’an dernier, avec un chiffre d’affaires en baisse significative. Depuis le 1er janvier 2014, l’actuel groupe 3SI donnera naissance à 2 entités : 3SI Holding (pôle regroupant moult marques et prestataires e-commerce :  3 Pagen, 3 Suisses, Becquet, Blancheporte, Excédence, Helline, LeChouchou, Magnet, Saint Brice, Unigro, Venca, Vitrine Magique, Witt International, Cité Numérique, Dispeo, Mezzo, Mondial Relay, Taylormail) et Argosyn (diverses enseignes comme Bruneau, Contentia et Direxi). Mi-2013, le groupe Otto avait approché la famille Mulliez (Auchan, Décathlon, Leroy Merlin…) en vue d’un rachat des activités e-commerce grande public de 3GSI. En vain il semblerait.

Quiz : Connaissez-vous les grands groupes du Web en France ?

(Credit photo : 3 Suisses – page Facebook)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur