CC/PP : la détection automatique du terminal

Mobilité

Les premiers travaux concernant la technologie CC/PP sont disponible sur le site du W3C, le consortium international chargé du développement des standards du Web. L’enjeux est de taille : CC/PP touche de près à la livraison de contenus vers tout type de terminaux (téléphones mobiles et terminaux TV inclus). La nouvelle norme CC/PP permettra-t-elle de se passer des plates-formes de traduction du marché ?

Pour délivrer des contenus vers tous les types d’appareils connectés à Internet (mobiles ou non), il n’existe que deux options : se caler sur le plus petit dénominateur commun ? au risque de délivrer des contenus au design étriqué ? ou bien adapter les contenus pour chacun des terminaux qui y ont accès. Ce qui requiert de savoir très précisément qui se trouve (quel terminal) au bout de la ligne. C’est très précisément ce que propose de faire la technologie CC/PP, acronyme pour “Composite Capability/Preference Profiles”. Mais comment un serveur peut-il connaître les capacités d’un terminal ? Comment saura-t-il que la requête provient d’un téléphone mobile plutôt que d’un PC de poche ? L’idée du groupe de travail du W3C consiste à stocker l’information qui concerne chacun des terminaux ? comme les préférences de chacun de ses utilisateurs – et d’établir ainsi des “profils de terminaux” qui seront ultérieurement stockés dans une base de données sur un serveur Web. Le W3C planche avec le WAP Forum sur l’écriture d’un modèle de base de données et des champs probables qu’elle contiendra. Ce travail est résumé dans le premier document de travail (draft) du CC/PP.

Ce protocole rendra-t-il obsolètes les solutions de transcodage et de détection de terminal qui existent aujourd’hui sur le marché, telle Websphere Transcoding Publisher d’IBM (voir édition du 7 juillet 2000), ou encore Wokup Server ? Cette dernière technologie, proposée par la start-up du même nom (issue de France Télécom), offre une solution de publication dynamique vers les terminaux mobiles (voir édition du 22 juin 2000). A l’évocation de cette dernière hypothèse, Daniel Gerges, directeur technique chez Wokup s’énerve un peu : “Certes, la technologie CC/PP répond à un vrai besoin qui est celui de la détection des terminaux. C’est une norme qui va dans le bon sens. Mais le Wokup server n’effectue pas uniquement la détection de terminaux. C’est une brique technologique d’adaptation de contenu. Alors que CC/PP ne fournit rien en terme d’adaptation de contenu ! De plus, sur notre marché, nous devons avoir des temps de réactions beaucoup plus courts que les cycles développement du W3C. Pour le moment, on peut difficilement intégrer la norme CC/PP dans notre offre car elle n’est pas encore figée et cela devrait prendre environ trois ans”. Patience…

Pour en savoir plus :

* Déclaration du W3C sur l’accès mobile (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur