Cebit 2007 : SanDisk confirme son intérêt pour le SSD

Mobilité

Le fabricant high-tech californien sort un nouveau disque flash 2,5 pouces en
Solid State Drive. Le bond en qualité est indéniable mais c’est encore cher.

SanDisk profitera du Cebit 2007 (Hanovre, du 15 au 21 mars) pour présenter sa gamme de produits Solid State Drive ou Disk (SDD). Autrement dit, la nouvelle génération de disques durs constituée uniquement de mémoire Flash et qui se veut une alternative aux disques durs électromagnétiques actuels. Les SSD se distinguent notamment par leur faible consommation énergétique, leurs performances et leurs fiabilités puisqu’ils sont exempts de pièces mécaniques. De plus, ils restent silencieux.

Le constructeur américain de produits à base de mémoire flash introduira notamment un nouveau modèle de SSD doté de 32 Go au format 2,5 pouces à interface SATA (Serial ATA). Il entend notamment se substituer aux disques durs des ordinateurs portables dont le SSD occupe le même volume. “Le Sandisk SSD 2,5 pouces s’installe dans le même connecteur interne que ce dernier”, précise le constructeur dans son communiqué, “de sorte qu’il peut le remplacer sans modification de l’ordinateur”.

Ce nouveau produit complète un précédent modèle à 1,8 pouce présenté en début d’année par SanDisk. Fort du potentiel de cette nouvelle génération de produit, Intel aborde également ce marché avec le Z-U130, un disque en versions 1 et 2 Go qui doit évoluer vers des capacités à 4 et 8 Go.

32 millions de SSD en 2010

Si les qualités des SSD sont indéniables par rapport aux disques durs traditionnels, leurs tarifs onéreux les réservent encore au marché du haut de gamme. Le SSD 32 Go 2,5 pouces de Sandisk sera accessible en volume au prix de 350 dollars. Soit plus de 17 dollars le gigaoctet en technologie flash contre moins de 2 dollars pour les disques traditionnels (sur la base d’un modèle 2,5 pouces externe de 160 Go).

“A mesure que Sandisk continuera d’innover dans le domaine de la mémoire Flash, le prix au gigaoctet des mémoires SSD ira en diminuant et leurs capacités en augmentant”, prédit le constructeur. “Les constructeurs et utilisateurs de PC pourront ainsi de plus en plus facilement abandonner les disques durs mécaniques au profit des SSD plus performants”. Le cabinet Gartner prévoit que la consommation de SSD dans les ordinateurs portables passera de 4 millions en 2007 à 32 millions en 2010.

Suivez toute l’actualité du CeBIT 2007 sur le blog dédié de Vnunet.fr.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur