CeBIT 2009 : Microsoft Surface bientôt disponible en France

Cloud

L’éditeur va débuter la commercialisation de sa table numérique doté d’un écran multitouch dans dix pays européens. Réservée aux professionnels.

Après la démo réalisée à l’occasion des derniers Microsoft TechDays de février qui se sont déroulés à Paris, la question de la commercialisation de Surface en Europe avait été laissée en suspens.

Elle vient d’être résolue en grande partie lors du CeBIT de Hanaovre : Microsoft vient d’apporter des précisions sur les marchés à conquérir en priorité avec sa table interactive équipée d’un écran tactile multipoints.

Microsoft Surface, déjà disponible pour les sociétés américaines et canadiennes, sera déployé dans dix pays européens (Autriche, Belgique, France, Allemagne, Irlande, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suède, Royaume-Uni) mais aussi au Qatar et aux Émirats arabes Unis.

“Nous  avons reçus un très grand nombre de réponses de sociétés à travers le monde soucieuses de trouver un moyen innovant d’approfondir leur relation avec leurs clients mais aussi de développeurs qui veulent créer des applications qu’ils ne pouvaient pas créer avec d’autres technologies”, assure Panos Panay, en qualité de general manager pour Microsoft Surface.

120 partenaires dans 11 pays différents ont développés des applications autour de ses tables numériques dans différents domaines, du tourisme, au médical en passant par la santé.

Par exemple, Avanade a mis au point des solutions pour des clients commerciaux dans le domaine de la vente au détail, des biens de consommation et de la finance.

Associé à Accenture, l’intégrateur estampillé solutions Microsoft a développé une application de gestion du patrimoine pour Surface qui peut être utilisée pour la planification financière (services bancaires au détail sur mesure, planification successorale et gestion des investissements).

Après la démo réalisée à l’occasion des derniers Microsoft TechDays de février qui se sont déroulés à Paris, la question de la commercialisation de Surface en Europe avait été laissée en suspens.

Elle vient d’être résolue en grande partie lors du CeBIT de Hanaovre : Microsoft vient d’apporter des précisions sur les marchés à conquérir en priorité avec sa table interactive équipée d’un écran tactile multipoints.

Microsoft Surface, déjà disponible pour les sociétés américaines et canadiennes, sera déployé dans dix pays européens (Autriche, Belgique, France, Allemagne, Irlande, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suède, Royaume-Uni) mais aussi au Qatar et aux Émirats arabes Unis.

“Nous  avons reçus un très grand nombre de réponses de sociétés à travers le monde soucieuses de trouver un moyen innovant d’approfondir leur relation avec leurs clients mais aussi de développeurs qui veulent créer des applications qu’ils ne pouvaient pas créer avec d’autres technologies”, assure Panos Panay, en qualité de general manager pour Microsoft Surface.

120 partenaires dans 11 pays différents ont développés des applications autour de ses tables numériques dans différents domaines, du tourisme, au médical en passant par la santé.

Par exemple, Avanade a mis au point des solutions pour des clients commerciaux dans le domaine de la vente au détail, des biens de consommation et de la finance.

Associé à Accenture, l’intégrateur estampillé solutions Microsoft a développé une application de gestion du patrimoine pour Surface qui peut être utilisée pour la planification financière (services bancaires au détail sur mesure, planification successorale et gestion des investissements).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur