Cebit : le haut débit pour tous d’ici 2012, dixit Nicolas Sarkozy

Mobilité

Equipement informatique, haut débit, calculateurs…Quelques idées IT ont fusé lors de son discours inaugural. Mais sans une très grande inspiration.

Bon, pour la nomination d’un haut commissaire au numérique, c’est raté. Lundi soir, Nicolas Sarkozy a tenu un discours à Hanovre pour inaugurer le salon européen des technologies de l’information, en présence d’Angela Merkel, Chancelière de la République fédérale d’Allemagne, de Steve Ballmer, PDG de Microsoft, et de José Manuel Barroso, en qualité de Président de la Commission européenne. Le Président de la République a surtout développé des considérations globales sur fond de relation bilatérales entre la France et l’Allemagne. Il était visiblement plus inspiré par le constat de “culture économique extrêmement différente” entre la France et l’Allemagne que par ses convictions dans la Société de l’Information. “C’est formidable le numérique, la société du futur mais on ne doit pas oublier l’industrie”, a déclaré Nicolas Sarkozy. Néanmoins, il reconnaît la valeur ajoutée du numérique (“qui porte un quart de la croissance mondiale”). Plus concrètement, le Chef de l’Etat, qui assure avoir vécu la première vraie cybercampagne politique du pays lors de l’élection présidentielle de 2007, s’est fixé “deux objectifs”. “Je veux porter à 70% la part des ménages français équipés d’un ordinateur en deux ans et je veux que 100% des Français aient accès à l’Internet à haut débit fixe et mobile avant la fin de mon quinquennat”, a-t-il déclaré.Puissance de calculs : la France et l’Allemagne associéesPlus astucieux, Nicolas Sarkozy s’est emparé du thème des supers calculateurs. “La France et l’Allemagne doivent s’associer dans les programmes de calculateurs géants. C’est le moteur de la recherche et de la technologie de demain.” L’hôte de l’Elysée a également prôné le volontarisme en matière d’incitation à la R&D.Avec un petit cocorico en passant : “Nous avons créé le système fiscal de R&D le plus favorable au monde. Je suis heureux de le dire au CeBIT.” On n’est jamais mieux servi que par soi-même.Retrouvez toutes les infos du CeBIT sur notre blog dédié.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur