Cecurity.com : un premier « coffre-fort numérique » labellisé par la CNIL

CloudData-stockageStockage
cnil-cecurity
6 11

Cecurity.com est le premier bénéficiaire du label « coffre-fort numérique » décerné par la CNIL. Pour quelle offre et sur quels critères ?

La liste des labels et certifications décernés à Cecurity.com s’allonge.

La SAS parisienne, qui se définit comme un « éditeur de logiciels pour l’échange sécurisé et l’archivage des originaux numériques », vient d’obtenir une distinction attribuée par la CNIL.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés délivre là son premier label « coffre-fort numérique ». Lequel garantit, en ses termes, un service « respectueux de l’intégrité, de la disponibilité et de la confidentialité des données qui y sont stockées ».

D’autres sociétés ont déposé des demandes, en cours d’instruction sur la base de trois critères principaux : le chiffrement des données à toutes les étapes du processus, un mécanisme d’authentification forte des utilisateurs et des tiers mandatés, ainsi qu’une conformité vis-à-vis des exigences de l’ANSSI sur le volet chiffrement.

De 10 à 22 800 euros

Coté sur le Marché libre d’Euronext Paris, Cecurity.com annonce un chiffre d’affaires de 6,845 millions d’euros sur son exercice 2015 (+ 4 % d’une année sur l’autre), pour un résultat net à 308,7 millions (+ 18 %).

Ses offres recouvrent, au-delà des coffres-forts numériques, les systèmes d’archivage électronique, les échanges électroniques certifiés et les prestations de dématérialisation.

La brique centrale se nomme CecurCrypt. Il s’agit d’un coffre-fort dont l’utilisateur crée sa propre clé de chiffrement et peut ensuite obtenir, pour chaque document archivé, des attestations de dépôt et de chiffrement.

La version pour les particuliers est accessible en mode SaaS, à partir de 10 euros TTC par an, avec 15 Go d’espace de stockage.

La formule « Business » y ajoute entre autres la possibilité de poster des documents dans le coffre-fort d’un tiers sans pour autant accéder au contenu dudit coffre-fort. Le ticket d’entrée est annoncé à 40 euros HT par mois pour 3 utilisateurs en mode cloud privé. On monte jusqu’à 980 euros pour 50 utilisateurs. Pour la version sur site, les tarifs s’échelonnent de 3 160 euros HT par an (25 utilisateurs) à 22 800 euros (250 utilisateurs).

Exploitation métier

Parmi les offres annexes, un « coffre-fort électronique communicant » qui inclut des fonctionnalités d’archivage électronique (scellement, horodatage, traçabilité) ou encore de recommandé numérique (utilisation en mode boîte aux lettres sécurisée).

L’offre PEA (Preuve, Échange, Archivage) permet quant à elle d’archiver et de consulter des documents ainsi que des fichiers structurés, avec un moteur de recherche et une gestion du cycle de vie des archives, de l’extraction des métadonnées au gel/dégel.

On relève aussi CecurHybrid pour la dématérialisation des courriers de gestion sortants (capture des impressions, conversion en PDF, découpage, apposition de fond de page, éventuelle signature électronique, application des règles de routage) et CFLJ (coffre-fort de journalisation des logs) pour l’archivage réglementaire des événements de jeux, en conformité avec les exigences de l’ARJEL.

Certaines composants de l’offre Cecurity.com sont exploitées sous l’angle métiers. Illustration avec CecurHybrid, appliqué à la dématérialisation fiscale des factures. Ou avec CFLJ pour les bulletins de paie électroniques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur