Cedexis lève 22,8 millions de dollars avec l’appui de Foxconn et Nokia

Big dataData-stockageEntrepriseGestion réseauxLevées de fondsRéseaux
cedexis-levee-fonds
7 13

Cedexis, quels sont les meilleurs chemins réseaux pour fluidifier la diffusion de contenus ? « L’aiguilleur du Net » renforce ses assises pour étendre son influence dans le monde.

« L’aiguilleur du Net » Cedexis vient d’effectuer sa deuxième plus grande levée de fonds d’un montant de 22,8 millions de dollars.

Une belle brochette de partenaires financiers a pris position : Ginko Ventures en association avec Foxconn, Nokia Growth Partners et Citrix Systems Ventures.  Quant à Bpifrance, il accorde à la société co-fondée par Julien Coulon et Marty Kagan un Prêt Innovation.

Les investisseurs historiques Advanced Technology Ventures et Madrona Ventures, qui avaient organisé la première levée de fonds de la société en août 2011, ont suivi.

La nouvelle valorisation après ce round de Cedexis n’est pas précisée. Au total, la société a recueilli un montant de 35,8 millions de dollars depuis sa création en 2009.

« On a eu une vingtaine de propositions de rachats, dont celle de Citrix en 2013 qui était la plus sérieuse », admet Julien Coulon, contacté par ITespresso.fr. Mais l’aventure Cedexis se poursuit en gardant une certaine indépendance.

Les nouveaux fonds collectés vont servir à consolider les prises de position et poursuivre l’expansion internationale.

Après l’Europe et les Etats-Unis, la société devrait davantage se tourner vers l’Asie et le Moyen-Orient. Cedexis dispose d’un effectif de 60 personnes réparties entre Paris, Londres, Tel Aviv et le territoire américain.

Le prestataire propose à son millier de clients une solution unique de monitoring et d’amélioration de la qualité d’expérience pour tout site, application web et mobile ou vidéo distribuée via Internet.

Parmi les références clients, on peut citer Accor Hotels, Airbus, Bloomberg, Comcast, France Télévisions, LinkedIn, Michelin, Microsoft, Mozilla, Nissan, SmartAdServer et Tumblr (groupe Yahoo).

Cedexis dispose également d’un certain nombre de clients dans les médias français comme Le Monde ou Le Nouvel Obs et le secteur du luxe (Cartier, Longchamp, Hermes, Chanel…).

C’est d’ailleurs sur le continent européen que la société réalise sa plus grande proportion de chiffre d’affaires (non communiqué). Ses activités seraient rentables depuis plusieurs années.

« Mode hyper-croissance »

D’où vient ce surnom de « l’Aiguilleur du Net » ? Cedexis s’appuie sur une large sphère de partenaires : 1300 Content Delivery Networks (CDN, réseaux de distribution de contenus), fournisseurs de services cloud et d’Application Performance Monitoring (APM) et d’hébergeurs.

Ce maillage international permet à Cedexis de préconiser à ses clients les meilleurs chemins réseaux pour faciliter, accélérer et fluidifier la diffusion de contenus.

On comprend tout le bénéfice de tels prestataires lorsque l’on veut proposer de la vidéo sur Internet.

Les fonds ainsi levés permettront à Cedexis de poursuivre sa croissance à l’international et de renforcer ses services à destination des éditeurs de contenus, fournisseur de solutions SaaS, de vidéo OTT et d’applications mobiles.

La société, qui se déclare en mode hyper-croissance, dispose de diverses expertises : cloud, CDN, data centers, réseaux et big data (7 milliards de données collectées chaque jour).

En 2015, la société a mis sur le marché deux nouvelles solutions : Buffer Killer (ou comment améliorer la qualité de diffusion des vidéos délivrées via les réseaux IP) et Impact (ou comment aligner la performance des sites, applications et vidéos aux indicateurs de performance commerciale des entreprises).

(Crédit photo : Cedexis : Marty Kagan et Julien Coulon)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur