Cegetel promeut du 8 mégabits sur toute la France

Cloud

L’opérateur alternatif inaugure une nouvelle formule : dégroupés ou non, les internautes bénéficieront de la même offre d’accès ADSL en terme de débits. En contrepartie, le tarif augmente un peu.

Au-delà de la tarification, les conditions de ventes restent les mêmes que celle de l’offre dégroupée : aucun frais d’ouverture de ligne mais 40 euros de frais de résiliation, pas d’engagement de durée, modem facultatif fourni pour 30 euros (99 euros en pack Wi-Fi), antivirus et antispam inclus.

Et toujours l’augmentation de 5 euros susceptible de s’ajouter à la facture au-delà des douze premiers mois d’abonnement. Sans oublier la souscription à la présélection téléphonique si l’on ne souhaite pas alourdir la facture de 7 euros.

Cegetel réunit 200000 abonnés haut débit

Pour cette nouvelle offre, Cegetel s’appuie en effet sur l’option 3 du catalogue de France Télécom (qui offre un service d’interconnexion Internet au niveau régional) laquelle entraîne des frais supérieurs à ceux des accès dégroupés (option 1). “Notre réseau en option 3 est très capillaire”, explique David Erlich, directeur de l’innovation et des services chez Cegetel, “ce qui permet d’obtenir des conditions compétitives puisque les tarifs de France Télécom ne sont pas liés au débit.”

On comprend mieux comment Cegetel espère élargir massivement le nombre de clients avant la prochaine déferlante des offres ADSL2+, tous opérateurs confondus. Chez Cegetel, on prépare la nouvelle offensive qui sera annoncée dans le courant du premier semestre.

Un an après avoir lancé ses premières offres (voir édition du 8 janvier 2004), l’opérateur annonce avoir dépassé l’objectif de 200 000 abonnés ADSL fin 2004.

C’est un peu moins que les 350 000 lignes dégroupées affichées par Neuf Télécom. De son côté, Free a dépassé le million d’abonnés en dégroupage.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur