Cegetel veut concurrencer FT sur les échanges de données

Mobilité
Information - news

L’opérateur Cegetel souhaite se poser de plus en plus en concurrent de France Télécom. Il annonce ainsi qu’il étend ses compétences dans le domaine des données. Il lance un VPN IP à destination des PME/TPE et étend son offre d’hébergement pour les grandes entreprises. Cegetel souhaite par ailleurs développer son réseau de distribution pour son offre d’accès Internet.

L’opérateur privé de télécommunications fixes Cegetel renforce sa présence sur le marché des échanges de données. Il vient d’annoncer qu’il comptait lancer, en avril prochain, une solution VPN IP clés en main, adaptée aux besoins et aux moyens des entreprises de taille moyenne et des très petites entreprises. Ce nouveau service complète l’offre VPN IP de Cegetel lancée dès septembre 2000 pour les grandes entreprises. Pour l’opérateur alternatif, le marché des réseaux privés virtuels sous protocole Internet est l’un des secteurs les plus prometteurs du marché des données en France. Le cabinet d’étude Cesmo estime en effet sa croissance à plus de 80 % par an sur les cinq prochaines années.

L’offre de Cegetel, basée sur le protocole MPLS (voir édition du 16 novembre 2001), permet aux entreprises de relier au travers d’un réseau privé sécurisé leurs différents sites géographiques ainsi que leurs collaborateurs en déplacement et leurs partenaires extérieurs. Le VPN IP de Cegetel permet de définir le niveau de service par application et de bénéficier d’une grande flexibilité pour faire évoluer le réseau de l’entreprise. “Le MPLS permet de traduire les priorités du trafic IP sur des commutateurs et de faire supporter des niveaux de services IP à une infrastructure Frame Relay. Sans MPLS, chaque routeur du réseau vérifie pour chaque paquet de données sa destination dans une table de routage et lui associe alors un port, ce qui consomme des ressources et du temps”, explique Cegetel. Trois classes de services sont disponibles. La classe “Standard” concerne plutôt des flux non sensibles et non prioritaires tels la messagerie, l’Intranet? La classe “Données” est adaptée pour les flux de type transactionnel et les applications de données critiques tels les ERP. Les délais de transit sont alors limités. Enfin, la classe “Temps réel” concerne les flux voix qui nécessitent un délai de transmission très court et un taux de délivrance élevé.

Une offre étendue aux moyens et grands comptes

Cegetel envisage par ailleurs d’élargir son offre d’hébergement de sites Internet, jusqu’ici réservée aux PME/PMI (voir édition du 18 septembre 2001), aux moyens et grands comptes. L’offre, qui a été lancée en septembre 2001, compte un millier de sites clients selon les chiffres de Cegetel. La nouvelle offre est toutefois adaptée aux besoins de capacité et de sécurité des entreprises de taille plus importante. Deux gammes de services sont disponibles. L’entreprise a le choix entre une solution à serveur unique et pare-feu mutualisé, à partir de 850 euros HT par mois, et une solution évolutive multiserveur comprenant un pare-feu dédié et une architecture technique personnalisée, à partir de 1 530 euros HT par mois.

L’opérateur souhaite mettre en place un réseau de distribution data afin de proposer une véritable alternative à l’offre de France Télécom. Cegetel s’est donné pour objectif de constituer, dans le courant de l’année 2002, un réseau national de grossistes à même de commercialiser l’ensemble des offres data de Cegetel à destination des TPE et des PME/PMI. En octobre dernier, l’opérateur avait passé un accord avec le distributeur Azlan pour la revente de services d’accès Internet DSL.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur