Cegid va s’appuyer sur les ressources cloud d’IBM France

Cloud

L’éditeur français de logiciels de gestion va procéder à un transfert progressif d’une partie de sa clientèle SaaS sur un cloud privé hébergé par IBM France.

En présentant les résultats annuels de Cegid, son président Jean-Michel Aulas avait un bonus : la signature d’un contrat avec IBM relatif à une offre commune de cloud privé (entreprises, secteur public, association).

Pour l’éditeur français de logiciels de gestion, c’est une étape décisive dans la forme de cloud dite IaaS (Infrastructure-as-a-Service).

Elle va permettre à Cegid d’opérer ses solutions hébergées (SaaS pour Software-as-Service en anglais) dans un “cloud privé personnalisé” d’IBM en France.

Il faut blinder les offres cloud, considère Cegid. Le business du SaaS a pesé 20 millions d’euros en 2011 chez Cegid, ce qui représente 15 % du chiffre d’affaires récurrent de Cegid (131,6 millions d’euros).

Elle est forte croissante en 2011 (dans une fourchette +22 % à +25 %).

Selon Silicon.fr, le portefeuille de clients SaaS de Cegid compte environ 20 000 TPE, ainsi que 650 collectivités publiques, soit environ 35 000 à 40 000 utilisateurs.

Cegid et IBM ont estimé la cible potentielle à dix fois ce nombre: 400 000 utilisateurs, “soit plusieurs dizaines de milliers d’entreprises et organisations publiques”.

Jean-Michel Aulas a précisé que cette offre cloud permettrait de concurrencer les géants mondiaux du logiciel (allusion directe à Oracle avec Taleo, SAP avec Success Factors ou SalesForce), et d’accompagner certains de ses clients à l’international avec une offre SaaS.

Pour répondre à la demande des entreprises et des éditeurs en France, IBM a investi dans des ressources data center supplémentaires qui seront opérationnelles en juin 2012, notamment sur son site de Clichy (Hauts-de-Seine).

Les autres sites IBM potentiellement utilisables se situant à Montpellier (Hérault), Seclin (Nord) et La Gaude (Alpes-Maritimes). Depuis 2009, la firme IT américaine a investi plus de 300 millions de dollars dans des centres de données en France.

Alain Bénichou, Président d’IBM France, a insisté sur la dimension nationale du contrat: “L’infrastructure cloud que nous louons à Cegid est gérée en France, par des personnels de nationalité française, selon un contrat de droit français.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur