Censure : la Chine fait barrage à Gmail

CensureRégulations
chine-gmail

Depuis quelques jours, la Chine a pris l’initiative de bloquer tout accès à Gmail, le service de messagerie de Google. Un pas de plus pour évincer le groupe Internet du sol chinois ?

La Chine bloque depuis vendredi 26 décembre le service de messagerie de Google, Gmail. Selon le rapport sur la transparence de l’information que propose la firme de Mountain View, le trafic sur le service a chuté de 85 % environ vendredi 26, et a poursuivi sa dégringolade dans les jours qui ont suivi pour être proche de zéro aujourd’hui.

Google explique ne détecter aucune anomalie provenant de ses serveurs : une façon de dire que l’origine de ce dysfonctionnement ne provient pas d’une panne affectant son service mais plutôt d’un filtrage mis en place par les autorités chinoises.

Si le site Gmail connaît en Chine des mesures de filtrage depuis six mois, les dernières restrictions affectent cette fois également les logiciels tiers se connectant à la messagerie Google, comme l’application Mail d’Apple ou Microsoft Outlook, évoque Silicon.fr.

Les messages Gmail ne sont plus disponibles depuis ces applications, signale un reporter de Bloomberg. Qui précise que les mails envoyés vers et depuis ces comptes ne sont toutefois pas refusés.

Depuis le printemps dernier, le service central de Google, la recherche, connaît des interruptions de service en Chine. Le filtrage frappant YouTube est, lui, plus ancien puisqu’il remonte à 2009.

Rappelons que la première économie asiatique – et désormais mondiale – maintient un système de filtrage d’Internet très sophistiqué et connu sous le nom de Great Firewall (le grand pare-feu).

Le renforcement du filtrage affectant Gmail peut être à l’origine de difficultés de communication pour des entreprises utilisant les Google Apps pour l’ensemble de leurs implantations dans le monde.

« Je pense que le gouvernement essaye une fois encore d’éliminer Google de Chine et même d’affaiblir ses positions sur d’autres marchés », explique à nos confrères de Reuters un membre de GreatFire.org, organisation militant pour la liberté d’expression au sein de la seconde économie mondiale.

De facto, être censuré dans un pays clef pour tout projet de développement international d’une entreprise constitue une lacune majeure pour Gmail, donc pour les Apps de Google.

En France, de grandes entreprises comme Ipsen, Essilor, Aperam, Malakoff Médéric, le groupe Partouche ou encore Altran utilisent les Google Apps.

Une des seules façons de contourner les blocages imposés par le gouvernement chinois consiste à se connecter aux services censurés via des VPN.

 

Quizz ITespresso.fr : Connaissez-vous les grands groupes français du Web ?

 

Crédit image :  Filipe Frazao – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur