Centrino 2 : Intel met sa plate-forme mobile à l’heure du Penryn

Mobilité

Montevina, la nouvelle plate-forme mobile d’Intel, débarque avec six nouveaux processeurs. Surpuissants ou à consommation optimisée.

Avec Centrino 2, Intel vise à la fois la puissance, l’autonomie et le design. La puissance avec un nouveau processeur, le Core 2 Extreme X9100, à 3,06 GHz. L’autonomie avec des modèles de Core 2 Duo en gamme P qui offrent une enveloppe thermique (Thermal Design Power) de 25 Watts contre 35 W. pour les autres modèles, voire 44 W. pour le X9100. Un DTP restreint qui, promet Intel, va permettre le développement de nouveaux form factor et donc de nouveaux designs avec des PC mobiles de moins de 1 pouce (2,54 cm) d’épaisseur.

Des versions basse (17 W) et ultra-basse (10 W) consommation sont également annoncées pour plus tard. Intel poursuit donc les évolutions de sa plate-forme destinée aux ordinateurs portables qui fait office de référence sur le marché. Avec Centrino 2, pas de révolution mais plusieurs améliorations que les bénéficiaires pourront profiter autant qu’apprécier.

Rappelons avant tout que Centrino ne désigne pas un processeur mais une plate-forme constituée de plusieurs composants : le CPU (processeur central), le chipset dédié et le module de communication radio (pour le Wi-Fi). Une version Centrino 2 vPro se distingue par l’ajout d’une puce (82567LM) de connexion filaire sur réseau gigabit qui, complétée de divers technologies de sécurité (AMT 4.0, VT-x, VT-d, TXT, TPM 1,2…) qui autorise ainsi la consultation de la configuration matérielle et logicielle de la machine et son administration à distance.

Autre composant additionnel, l’Intel Turbo Memory (un module PCI-Express 1x) qui permet d’activer les fonctions propres à Windows Vista ReadyBoost et ReadyDrive d’accélération d’accès aux données et de démarrage système. Le nouveau module ITM est proposé avec 2 Go de mémoire Flash.

FSB à 1066 MHz

Plus d’un an après Santa Rosa, place donc à Montevina. La nouvelle génération de plate-forme mobile hérite fort logiquement de l’architecture Penryn des processeurs gravés en 45 nanomètres au lieu de 65 nm précédemment.

C’est le cas des six nouveaux CPU Centrino 2 dont les fréquences d’horloge varient de 2,26 à 3,06 GHz. Les puces disposent de 6 Mo de mémoire cache de niveau 2 (L2) à l’exception des deux modèles d’entrée de gamme P8400 et P8600 qui se contentent de 3 Mo. Par défaut, les jeux d’instructions SSE4 est supporté. Le bus frontal (FSB) évolue également à 1066 MHz au lieu des 800 MHz sur Santa Rosa. Du coup, la bande passante mémoire devrait passer à 8,5 Go/s au lieu des 6,4 Go/s précédents.

(lire la fin de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur