CES 2012 : le Nokia Lumia 900 fait la force de Windows Phone

MobilitéOS mobiles
Nokia Lumia 800

A un smartphone Lumia 800 en perte de vitesse, Nokia s’apprête à substituer un faux jumeau dénommé 900 “Ace”. La cure Windows Phone n’est pas encore la panacée pour le constructeur finlandais.

Nokia envisage d’amorcer une passation de pouvoir dans sa famille de smartphones Lumia. Le dénommé 900 “Ace” pourrait, à compter du printemps prochain, prendre la suite d’un Lumia 800 qui, arrivé sur le marché en qualité d’instigateur, peine à séduire les foules.

Preuve en est de ce processeur à 1,4 GHz, de ces 512 Mo de RAM et de ce capteur photographique à 8 mégapixels. Mais l’immobilisme est toutefois de mise pour le constructeur finlandais.

A cet égard, c’est un terminal en panne d’innovations qui s’apprête à supplanter l’ambassadeur quasi déchu du renouveau de l’OS mobile Windows Phone.

En effet, hormis l’implémentation d’un panneau WVGA de 4,3 pouces (3,7 pouces pour le Lumia 800), la compatibilité avec la 4G LTE s’impose comme la seule avancée remarquable.

En outre, s’il venait effectivement à voir le jour, le Lumia 900 ne serait guère que le troisième représentant d’une gamme restreinte  destinée à ratisser large auprès du grand public.

Produit d’une telle segmentation qualitative, l’éventuelle diversification logicielle qui en découlerait impliquerait l’avènement d’un Windows Phone à plusieurs vitesses.

Microsoft a déjà mis la main à la pâte, investissant 200 millions de dollars dans la promotion d’un OS mobile qu’il compte décliner en une version Tango orientée entrée de gamme et secondée d’une mouture Apollo, destinée à peupler les plus onéreux des smartphones.

Un défi que les deux parties relèvent main dans la main. A l’heure actuelle, Nokia assume son ultra-dépendance vis-à-vis de la firme de Redmond.

A en croire Stephen Elop, déterminé à enrichir un tableau qu’il compte imposer durablement comme une référence de la téléphonie mobile, l’union, même opportuniste au possible, fait la force.

Nous nous investissons sans relâche dans la démocratisation de Windows Phone et c’est réciproque“, en conclut le P-DG de Nokia, dans les colonnes du New York Times.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur